Comment les propriétaires aguerris utilisent les nouvelles technologies pour trouver de nouveaux locataires !

Cédric Génin lundi 42
Comment les propriétaires aguerris utilisent les nouvelles technologies pour trouver de nouveaux locataires !

Le célèbre blog Presse-Citron (toujours dans le top 10 des blogs les plus lus en France) m’a sollicité il y a quelques mois pour écrire un article sur comment les propriétaires de location saisonnière utilisaient les nouvelles technologies et sites web pour faire la promotion de leur offre d’hébergement et trouver toujours plus de locataires. J’y ai alors expliqué les grands défis auxquels font face les propriétaires de location de vacances aujourd’hui, et comment certains prennent une sacrée longueur d’avance sur les autres en utilisant les différents outils, sites web, réseaux sociaux… à leur disposition de nos jours.

Découvrez donc comment certains propriétaires de location de vacances prennent une sacrée longueur d’avance sur les autres et comment vous pouvez en faire autant avec votre propre location saisonnière ! État des lieux…

Une croissance de 10 à 15% depuis les 5 dernières années

S’il est un marché en France qui ne subit pas la crise en 2012, c’est bien celui de la location saisonnière (meublé de tourisme, gîte, chambre d’hôtes…), avec une croissance de la demande de 10 à 15% depuis les 5 dernières années. En effet, les modes d’hébergement alternatifs, par rapport à l’hôtellerie classique, comptent chaque année de très nombreux nouveaux adeptes : location de vacances, mais également couch-surfing, glamping, échange d’appartements ou de maison, colocation organisée, éco-tourisme… de nouvelles manières de consommer ses vacances ! Leur point commun ? S’éloigner des standards hôteliers et offrir une expérience de vie différente.

A qui bénéficie cette croissance

Aux grands acteurs du marché : sites d’annonces en ligne de location de vacances (ex : Abritel, Homelidays, Amivac…), agences immobilières… mais également aux propriétaires ! Et c’est bien là, une nouvelle donne : de plus en plus de particuliers se lancent dans l’aventure et grossissent les rangs de ces propriétaires qui parviennent à compléter leurs revenus grâce à 10, 20 ou 30 semaines de location dans l’année. Et la tendance ne va pas s’arrêter de sitôt : on compte en France un peu plus de 3 millions de résidences secondaires, et  seulement 400 000 à 450 000 d’entre elles sont louées. D’ailleurs, selon une enquête récente réalisée par le groupe PAP (Particulier à Particulier), 58 % des Français envisageraient de louer leur résidence principale pendant les vacances en leur absence.

Ce que cela veut dire dans un avenir proche ?

Que les opportunités vont aller croissantes car la demande l’est également, mais que les propriétaires « acteurs » vont également être plus nombreux ! De ce constat, il y a une importante conséquence pour les propriétaires : ils doivent faire en sorte que les internautes les trouvent et les sélectionnent parmi les milliers d’offres disponibles, ce qui est d’autant plus difficile sur un marché en pleine expansion. Il leur faut donc non seulement être présent sur le web, mais surtout sortir du lot ! La présence avec une annonce en ligne est un passage obligé, mais ne suffira plus d’ici 2 ans pour trouver et séduire facilement ses locataires !

Ne plus de contenter d’une simple annonce en ligne

Certains propriétaires l’ont bien compris et ne se contentent déjà plus d’une simple annonce en ligne. « Du haut de mes 50 ans, je suis un peu dépassé par toutes les nouvelles technologies, mais je m’y mets… car mes locataires, eux, ne sont pas dépassés et les utilisent pour préparer leurs vacances. » commente Didier, propriétaire d’un gîte à Cassis. Alors comme Didier, de plus en plus de propriétaires passent en mode « Geek », par la force des choses, mais avec plaisir !

Ils développent plusieurs stratégies…

Découvrez la suite de cet article :
– soit en le consultant directement sur le site de Presse-Citron
– soit en téléchargeant l’intégralité de cet article au format PDF

Après avoir lu cet article, indiquez dans les commentaires ci-dessous ce que vous pensez de cette tendance de fond. Que trouvez-vous de positif dans l’émergence de ces nouvelles technologies ? Qu’est-ce qui, à l’inverse, vous inquiète dans tous ces nouveaux médias ? Quelles actions concrètes comptez-vous entreprendre pour trouver vous aussi de nouveaux locataires grâces à ces nouveaux outils ?

—————————-
Crédit photos : Stock.XCHNG
—————————-

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 8.4/10 (5 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +5 (from 5 votes)

Comment les propriétaires aguerris utilisent les nouvelles technologies pour trouver de nouveaux locataires !, 8.4 out of 10 based on 5 ratings

42 commentaires »

  1. Marielle jeudi à 1 h 01 min - Reply

    Merci pour ces informations.
    Maintenant, il faut choisir parmi tous ces sites.
    Faut-il les arpenter ou avez vous déjà fait un scoring ?

    • Cédric Génin vendredi à 11 h 19 min - Reply

      Bonjour Marielle,

      Certains des médias cités mettent en avant davantage la photo que le texte, d’autres le texte exclusivement, certains facilitent les interactions, d’autres un peu moins… etc…

      Effectivement, faire le bon choix n’est pas évident et dépend essentiellement de 4 facteurs :
      – votre offre d’hébergement
      – votre concurrence
      – les clients que vous ciblez
      – votre préférence / facilité en termes de communication

      Il faut donc s’intéresser au format de chacun et voir déjà avec lequel vous vous sentez la plus à l’aise car ce sera votre outil de communication. Ensuite, il faut voir comment présenter votre offre d’hébergement sur ce média de façon astucieuse, en fonction de la présence ou non sur ce média de concurrents directs. Il vous faudra également voir sur votre zone géographique si vos clients utilisent le média que vous aurez sélectionné et si oui comment ils l’utilisent et comment vous pouvez vous mettre sur leur chemin.

      Donc c’est une étude au cas par cas qu’il faut mener en prenant soin de vous mettre à la place de vos clients pour comprendre si et comment ils utilisent tous ces outils dans votre région.

      Et ensuite, comme sur tous ces outils, il faut une certaine régularité de publication / communication pour vous faire connaître efficacement.

      Je ne peux rentrer ici beaucoup plus dans le détail (au risque de faire une vraie dissertation), mais j’aborde ces points dans plusieurs de mes formations en ligne car c’est un sujet complexe, mais qui mérite que l’on s’y attarde pour trouver de nouvelles sources de locataires. Le profil et les habitudes de vos locataires changent : il faut s’y adapter en douceur ;-).

  2. duboc vendredi à 6 h 59 min - Reply

    Bonjour Cedric,

    Je lis toujours avec intérêt vos courriers.
    Merci pour votre travail, ce que vous dites est très pertinent sur les nouvelles technologies.

    Nous sommes obligés de suivre l’évolution. Je suis d’accord avec vous.
    Mais cela a aussi un coup de départ. Et beaucoup de travail quand on n’est pas performant dans le net.

    Mais une chose viendra a manquer, la relation humaine dans le contact.

    A bientôt

    • Cédric Génin vendredi à 12 h 37 min - Reply

      Bonjour et merci beaucoup pour votre message.
      Je vois toutes ces nouvelles technologies comme une opportunité de faire connaître votre offre d’hébergement, de créer davantage de contacts avec davantage de gens…
      Alors certes, les notions de « contact » et de « communication » changent un peu avec l’utilisation qui est faite de ces nouvelles technologies, et je n’adhère personnellement pas forcément à toute cette évolution. En revanche, il est bon de s’y intéresser et de la suivre de près.
      Quoi qu’il en soit, au final, il est évident que dans notre activité de location saisonnière, la relation humaine reste l’élément clé… avant, pendant, et même après le séjour de nos locataires !

  3. Mr & Mme P dimanche à 21 h 23 min - Reply

    Bonjour, quelle classe de publier sur presse-citron ! Nous sommes déjà propriétaires d’un appartement en location « standard », qui si l’on cherche bien peut offrir une belle rentabilité. Mais quand nous lisons les rentabilités explosives des locations saisonnières, ça nous donne envie de passer à l’action. Je pense qu’il n’y en a plus pour très longtemps avant qu’on passe sur ce marché.

    • Cédric Génin lundi à 12 h 03 min - Reply

      Bonjour et merci beaucoup pour votre message.
      Oui, Presse-citron a beaucoup aimé mon article (j’étais ravi) car presque personne n’a écrit sur ce sujet pour la location saisonnière.
      Concernant vos projets immobiliers, je vous invite effectivement à plonger sur cette niche de la location de vacances car c’est celle qui offre les meilleurs rendements depuis bien longtemps, mais peu de gens le savent et s’y intéressent…

  4. david lundi à 19 h 22 min - Reply

    Bonjour Cédric
    Très bon article. Je partage ton point de vue au sujet des nouvelles technologies et réseaux sociaux en matière de location.
    Personnellement j’ai un smartphone qui me permet d’être hyper rapide et réactif. Dans 80% des cas une réponse de ma part à une demande disponibilité fais mouche.
    J’ai au moins 4 applications sur lesquelles j’ai posté une annonce. J’ai des notifications en temps réel et je répond de suite.
    Pour finir j’ai été le sujet d’une émission sur la chaine numéro 23 de la tnt ou je partage mon expérience de bailleur en location courte durée.
    Voici le lien si ça interesse tes lecteurs.
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=BPI3DjNIkHw
    A bientot

    • Cédric Génin lundi à 10 h 36 min - Reply

      Bonjour David,
      Merci pour ce partage d’expérience. Les nouvelles technologies sont nos amies… il faut les aimer aussi…

      Puisque tu en parles, quels sont les outils en ligne et les applications qui te sont le plus utiles aujourd’hui pour gérer tes locations ?

  5. Elearning jeudi à 12 h 10 min - Reply

    Merci pour ce partage d’expérience. Les nouvelles technologies sont nos amies… il faut les aimer aussi…

    Puisque tu en parles, quels sont les outils en ligne et les applications qui te sont le plus utiles aujourd’hui pour gérer tes locations ?

    • Cédric Génin mardi à 23 h 35 min - Reply

      Bonjour,
      Tout d’abord, j’en cite plusieurs dans l’article mentionné ci-dessus qui font partie de ceux que l’on peut utiliser pour assurer la promotion de ses locations saisonnières. Mais il est vrai que les choses évoluent vite et qu’il est important de se tenir informé des nouveautés sur le marché pour ne pas se laisser dépasser par d’autres propriétaires plus aguerris que nous !
      Ensuite, je ne suis pas de ceux qui estiment qu’un outil vaut mieux qu’un autre dans l’absolu. Il faut faire l’étude au cas par cas en fonction des objectifs réels et aussi du temps à y consacrer !
      A mon sens, c’est avant tout ce que l’on fait avec ces outils et applications qui compte, et pas tant l’outil en tant que tel. Autrement dit, certains arriveront à louer exclusivement via leur compte Facebook en étant très dynamique et présent sur la toile par ce biais, quand d’autres auront encore du mal à créer une simple page sur ce même réseau social et ne sauront pas comment l’animer … 😉
      Au final, quel que soit l’outil ou l’application, si l’on parvient à en avoir une utilisation qui nous permet de nous distinguer des autres sur le marché, alors c’est gagné !

  6. Xavier maglott vendredi à 15 h 02 min - Reply

    Je me permets d’ajouter à cette synthèse que le fait de disposer d’un site performant en matière de positionnement sur les moteurs de recherche, va permettre de cibler la clientèle professionnelle. En effet il est assez rare que les professionnels passent par les portails de locations saisonnières; leur recherche est souvent associée à un critère géographique précis. Cela justifie un site performant (non gratuit) et au contenu très réfléchi en matière de mots-clés. Mon site me permets de louer en hors saison entre 3 et 5 semaines par an aux professionnels.

    • Cédric Génin mardi à 18 h 39 min - Reply

      Bonjour Xavier,
      Merci pour ce commentaire.
      Vous avez raison, le travail sur le contenu rédactionnel d’un site personnel est un élément clé de la réussite. Beaucoup de propriétaires oublient que le référencement naturel s’appuie sur les mots utilisés et ne consacrent pas suffisamment d’énergie pour alimenter leurs pages avec un contenu séduisant pour les locataires qu’ils ciblent.
      Si aujourd’hui, vous parvenez à vous faire connaître en direct auprès de professionnels, c’est parce que vous, vous avez fait ce travail de fond et que votre site web vous permet, grâce aux mots, expressions et idées qu’il contient, d’attirer cette clientèle en particulier. Félicitations !

  7. Lionel S. mardi à 14 h 52 min - Reply

    Tout à fait !

    Les annonces de recherche de locataires qui paraissent dans les journaux papier font partie du Moyen-Age…

    Facebook est effectivement une bonne stratégie.

    En revanche, animer un blog sur son appartement à louer offre plus de possibilités pour se constituer une liste d’attente de locataires potentiels.

    C’est ce que j’ai moi-même utilisé pour une location saisonnière…

    • Cédric Génin mardi à 20 h 51 min - Reply

      Bonjour Lionel,
      Facebook peut être une bonne stratégie, mais elle est extrêmement chronophage, et je ne connais que très peu de personnes qui savent l’utiliser de façon réellement efficace pour la location saisonnière.
      Concernant le blog, c’est probablement un bon moyen de communiquer sur un bien immobilier et sur son environnement, mais ce n’est pas abordable pour tout le monde (il faut quelques petites connaissances techniques quand même… 😉 ) et je ne suis pas sûr que le temps investi soit des plus rentables pour tous les types de biens.
      Comment constituez-vous votre liste d’attente de locataires potentiels ? quel argument mettez-vous en avant pour que les internautes vous donnent leur adresse email ? pourriez-vous nous indiquer à titre d’illustration ce blog pour votre location saisonnière ? Je suis convaincu que cela intéressera bien des propriétaires.

  8. Lionel jeudi à 15 h 06 min - Reply

    Bonjour,

    Je trouve effectivement cette approche intéressante.

    Il faut considérer la location saisonnière comme une véritable activité commerciale qui nécessite une présence sur internet.

    Mais le problème est souvent le manque de connaissances techniques dans ce domaine et il pourrait être judicieux d’engager un Freelancer pour accomplir ce travail de mise en place que l’on peut trouver sur des sites spécialisés tel que Elance ou Freelancer.

    • Cédric Génin mardi à 21 h 04 min - Reply

      La difficulté technique peut être un problème en soit, c’est vrai… mais il ne sert pas à grand chose à mon sens de faire travailler un freelancer qui n’aura aucune expertise sur le marketing de la location saisonnière. Et c’est là à mon avis que le bât blesse !
      L’expérience montre que l’expertise technique suffit rarement pour réussir, et ce, quel que soit le marché d’ailleurs ! Il faut donc que le propriétaire sache exactement comment utiliser tel ou tel système, définir alors ce qu’il veut et comment il veut le mettre en place… pas facile facile sans une aide extérieure…
      C’est un des sujets sur lequel je travaille pour apporter une aide concrète à mes clients, et je dois donc m’entourer non seulement d’experts techniques, mais également d’experts fonctionnels qui connaissent les ficelles, les trucs et astuces et les limites de telles ou telles applications ou technologies… Pas facile donc, mais passionnant !

  9. Lionel vendredi à 15 h 15 min - Reply

    Malheureusement cette solution est trop peu utilisée par les propriétaires bailleurs et je pense qu’il y a un marché à développer pour ceux qui ont de l’expérience dans le markéting sur internet.

    Par contre, serait-il possible de lister les outils à utiliser sur un site pour prospecter des locataires potentiels en complément de cet article.

    • Cédric Génin mardi à 20 h 55 min - Reply

      Re-bonjour Lionel,
      Je ne suis pas sûr de comprendre votre question sur « les outils à utiliser sur un site pour prospecter des locataires potentiels ». Le site web personnel n’étant pas réellement un outil de prospection, mais plutôt une vitrine vers laquelle on peut renvoyer les prospects, je ne vois pas trop à quoi vous faites référence en parlant des outils… Votre précision sera la bienvenue 😉

      • Amandine jeudi à 14 h 06 min - Reply

        Bonjour Cédric,

        je voulais faire un petit commentaire au vôtre, car je ne pense pas que la bonne démarche soit justement d’utiliser le site internet comme une vitrine vers laquel le propriétaire redirige ses locataires. C’est à mon avis l’inverse qui se produit, à savoir que le site doit permettre de capter l’attention d’internautes que l’on ne pourrait pas joindre autrement, et c’est eux ensuite qui nosu contacte parce qu’ils nous ont vu.

        Si le site inetrnet est le prolongement de la carte de visite, il est sans trop d’intérêt puisque la démarche comemrcial a été faite en amont. Par contre, il doit servir à être vu par ceux là-même que l’on ne toucherait jamais s’ils n’avaient pas fait une démarche active sur le net. Mais cela reste mon avis 😉

      • Cédric Génin vendredi à 14 h 33 min - Reply

        Bonjour Amandine,
        Merci pour votre commentaire, qui va me permettre effectivement de préciser ma pensée.
        Avoir aujourd’hui un site web et ressortir sur le marché pour toucher en direct plus de 10 ou 20% de ses locataires en direct est quasiment illusoire à mon sens, tout simplement parce que le référencement sponsorisé des grands acteurs de ce marché truste toutes les premières pages de Google ! Pour s’en convaincre, il suffit de taper « location » + « vacances » + 1 ville ou une région et de regarder les résultats de la 1ère page de recherche. Bien sûr, on peut travailler sur d’autres mots-clés (cf. la « longue traîne ») pour faire un peu la différence, mais le volume de trafic direct entrant restera faible au final.
        Donc oui, le site peut apporter du trafic en direct, mais le plus gros du trafic se fera par d’autres moyens et viendra notamment des sites d’annonces qui renverront directement ou indirectement vers votre offre et votre site web, si ces annonces sont bien rédigées.
        De plus, le fait de renvoyer les internautes vers un site web extrait l’internaute de la concurrence que le propriétaire a sur le site d’annonces, ce qui a un effet bénéfique assez évident et permet de séduire plus facilement un vacancier.
        C’est en tout cas ce que l’expérience m’a enseigné au fil du temps, même si je préfèrerai dans l’absolu comme vous que le site web joue un rôle différent. Cela dit, on retrouve le même schéma, en dehors de la location saisonnière, sur d’autres marchés, où les particuliers et les professionnels sont en concurrence sur le net.

  10. visiter lundi à 19 h 58 min - Reply

    Merci, j’ai trouvé la lecture de cet article très agréable

    • Cédric Génin mardi à 12 h 41 min - Reply

      Merci beaucoup pour le compliment. Si en plus cet article vous a aidé à y voir plus clair sur ce sujet, alors c’est mission remplie pour moi !
      Il faut simplement se tenir régulièrement informé pour ne pas se laisser dépassé… Exemple d’un article paru sur Instagram, histoire d’en savoir un peu plus sur ce qui se passe en France sur ce réseau.

  11. Carla mardi à 15 h 03 min - Reply

    Bonjour,
    L’article est tout à fait vrai.
    Pour ma part, j’ai testé le site AiBnB et cela s’est très bien passé.
    Ce site apparaît en première page et est sécurisé. D’autre part, il apparaît en première page sur Google.

    • Cédric Génin mardi à 17 h 22 min - Reply

      Bonjour Carla et merci pour ce partage d’expérience.
      Tout dépend très souvent de la destination. Un site apparaissant pour vous en première page avec certains mots-clés de recherche ne donnera pas forcément un résultat aussi probant pour une autre destination. C’est pour cela qu’il faut faire des tests soi-même pour choisir la perle rare… 😉

  12. Holizy mercredi à 16 h 17 min - Reply

    Bonjour Cédric et merci pour ton article.

    Tout ce que tu dis est vrai cependant il manque au propriétaire une véritable plateforme logistique pour leur location saisonnière. En effet, les nouvelles technologies favorise l’accès au marché et la recherche de locataires (et elles le font très bien pour qui a su se former en lisant ton site ;)).

    Cependant il subsiste les contraintes physiques (distance/chronophage/risques locatifs…).

    • Cédric Génin mercredi à 18 h 16 min - Reply

      Merci Holizy pour ce commentaire.
      Il existe déjà des solutions, mais elles sont disparates et ne répondent pas, à mon sens, au vrai besoin des propriétaires… ou alors dans des conditions budgétaires qui ne sont pas vraiment « admissibles » par un propriétaire de location saisonnière..

  13. villa Maurice jeudi à 15 h 23 min - Reply

    Les nouvelles technologies ne peuveunt plu etre ignorer surtout si ont ce lance dans la location saisoniere ou la location de vacances bonne intro 🙂

    • Cédric Génin jeudi à 15 h 06 min - Reply

      Tout à fait, et en même temps, il ne faut pas investir du temps sur toutes les technologies qui existent, au risque d’y perdre beaucoup d’énergie.
      Il faut choisir avec parcimonie… à la recherche du meilleur rapport temps / efficacité !

  14. Jessica jeudi à 15 h 47 min - Reply

    En effet, internet est devenu un indispensable de la vie de tous les jours, et principalement dans le monde du commerce. C’est d’ailleurs une opportunité à saisir mais qui engendre une course à la concurrence redoutable ou seuls les plus aguerris s’en sortent ! Il faut en effet savoir exploiter le côté commercial d’interner pour pouvoir se démarquer du lot !

    • Cédric Génin vendredi à 20 h 58 min - Reply

      Bonjour Jessica,

      Vous avez bien raison, toute la difficulté réside dans la capacité à être en permanence au fait des évolutions du marché, des outils, des prescripteurs, de la concurrence… Pas une mince affaire… C’est seulement en se professionnalisant que les propriétaires parviennent à garder la tête hors de l’eau (si je puis dire) et à utiliser tous ces outils et technologies à bon escient !

  15. Villa ile Maurice dimanche à 21 h 36 min - Reply

    Juste très pertinent cet article, avec l’arrivée d’Airbnb et les succès fulgurant de cette entreprise se positionner en ligne et avoir une présence sur les réseaux sociaux, un site internet actualiser qui dit responsif etc. est un must pour tous les propriétaires et agence locatives mais entre le oui c’est possible !!! et le conflit générationnel lié à la technologie qui évolue en permanence faut pas avoir peur de tout réapprendre à zéro 🙂

    • Cédric Génin vendredi à 15 h 28 min - Reply

      Bonjour,

      C’est un point très juste. Se tenir informé en permanence, apprendre et réapprendre, savoir se remettre en cause…. devient impératif pour vivre confortablement de cette activité !

      C’est un des objectifs avoué de ce blog, et de toutes les formations et conférences que j’anime : vous permettre d’être toujours au top de l’actualité, tout en prenant du recul sur ce qui est un effet de mode et sur ce qui a réellement un impact durable en termes marketing pour votre location de vacances !

  16. Traveller jeudi à 13 h 43 min - Reply

    Je recommande la plateforme airbnb, qui fonctionne vraiment bien même si le processus d’identification est un peu lourd pour ceux qui n’ont pas de compte sur les réseaux sociaux.

    • Cédric Génin vendredi à 12 h 39 min - Reply

      Bonjour Traveller,

      Oui, le processus d’inscription, de rédaction d’annonce et de vérification d’identité est plus compliqué que sur la plupart des sites.
      Ceci s’explique notamment par le fait que ce site à commission gère tout de A à Z pour les contacts et les encaissements….
      Il reste un bon site pour faire sa publicité et trouver des locataires, plus spécifiquement pour de la location à la nuitée, en milieu urbain principalement.

  17. Descarréga mercredi à 11 h 17 min - Reply

    Bonjour, Cedric,
    D’abord bravo pour la très large palette de thèmes que vous abordez sur votre site !
    J’aimerais ne pas passer à côté de la clientèle qui est de plus en plus souvent très attachée à poursuivre ses recherches, lectures, contacts, etc. par internet.
    Dans notre résidence secondaire que nous louons pendant toute l’année à la semaine ou au WE, nous aimerions que nos locataires puissent accéder facilement à Internet sans que cela entraîne pour autant des frais trop importants. Que faire si certains locataires téléchargent de nombreux films ou vont sur des sites interdits ? Qui est alors responsable ?
    Merci d’avance pour votre réponse et les différentes pistes que vous pourrez nous fournir !
    Bonne continuation à vous.
    Franck

    • Cédric Génin vendredi à 10 h 56 min - Reply

      Bonjour Franck,
      Merci beaucoup pour ce retour enthousiaste.

      Pour votre accès internet, vous pouvez faire 2 choses :
      – mettre en place une charte internet (pour un engagement des locataires à vertu dissuasive)
      – définir un réseau wifi dédié à vos locataires avec des outils de « tracking » des sites visités

      Mais honnêtement, ce type de problème lié à des internautes est très rare.
      Le simple fait de mentionner par exemple dans votre charte internet que vous avez des outils de suivi devrait suffire à les dissuader… 😉

  18. maamora.com jeudi à 19 h 48 min - Reply

    Je vous conseille d’utiliser la plateforme airbnb. C’est pratique et facile à utiliser. Merci pour l’article.

    • Cédric Génin vendredi à 20 h 17 min - Reply

      Bonjour,
      Merci Maamora pour ce retour !
      Oui, AirBnb est un site d’annonces spécialisé sur la location saisonnière qui fonctionne à la commission. C’est l’un des plus connus, et il est très efficace, mais il a l’inconvénient d’encourager la location à la nuitée, plutôt en milieu urbain, ce qui ne convient pas à tout le monde… 😉

  19. Jimmy lundi à 15 h 10 min - Reply

    Bonjour,

    C’est très intéressant.

    je vais m’y mettre.

    MErci.

    • Cédric Génin lundi à 16 h 15 min - Reply

      Merci pour votre retour Jimmy.
      Bon courage à vous et à très bientôt… 😉

  20. Mamie Trip vendredi à 20 h 12 min - Reply

    Bravo pour avoir été remarqué par le blog presse-citron. Il faut dire que votre blog est une référence dans le monde des locations de vacances. Vos articles sont très chouettes et il m’arrive souvent de tomber sur votre site au fil de mes différentes recherches d’informations touchant de près ou de loin l’hébergement saisonnier.

    Le comportement de veille est ultra important pour continuer à être en phase avec l’évolution du web et des technologies, notamment pour publier son offre, et promouvoir ses réservations…

    Quant aux plateformes, il ne faut pas jurer que par AirBnb … Il existe de nombreux sites, de gros acteurs, mais aussi des petits qui arrivent à titrer leur épingle du jeu 😉

    Au plaisir d’échanger 🙂

    • Cédric Génin lundi à 16 h 15 min - Reply

      Bonjour et merci pour ce très sympathique message !
      Comme je le dis très souvent : il ne faut pas mettre ses œufs dans le même panier. Viser un site à forte notoriété, c’est bien, mais attention à la concurrence sur ce site… Un site plus modeste ou plus confidentiel peut amener d’excellents résultats… vous ne direz pas le contraire, j’en suis sûr… 😉

Laissez un commentaire »