Comment choisir le meilleur site pour votre annonce en ligne : 29 critères de sélection passés à la loupe !

Cédric Génin jeudi 99
Comment choisir le meilleur site pour votre annonce en ligne : 29 critères de sélection passés à la loupe !

Les sites d’annonces immobilières : une offre aujourd’hui surabondante dans laquelle il est très facile de se perdre !

Quand il s’agit de mettre en ligne une annonce pour votre offre d’hébergement, pour vous faire connaître du plus grand nombre, pour trouver plus facilement vos futurs locataires, pour développer votre notoriété et augmenter votre taux d’occupation, force est de constater que c’est devenu un véritable casse-tête aujourd’hui ! En effet, le nombre de prestataires sur le marché n’a jamais été aussi important, les offres sont extrêmement variées, difficiles à comparer entre elles, les prix sont très disparates, les bénéfices très hétérogènes

Au moment où j’écris cet article, il y a 76.031 annonces de location de vacances en France proposées sur Abritel, 33.032 sur Homelidays, 23.818 sur Amivac, 56.334 sur SeLoger, 105.240 sur Leboncoin,  5.901 sur Topannonces… Je ne liste là que 6 sites, pris au hasard, parmi ceux que vous connaissez probablement. La liste n’est bien entendu pas exhaustive. Pour aller plus loin, je vous invite à consulter ma liste des principaux sites d’annonces et à poursuivre l’exercice par vous-même, notamment sur les sites où vous êtes déjà présent ou projetez de l’être.

Cela dit, je peux déjà m’arrêter là pour faire trois ou quatre constats rapides : les volumes d’annonces présentées sont fortement distincts d’un site à l’autre (rien que sur ces 6 exemples, on passe de 5.901 à 105.240 offres de location, soit 20 fois plus),  l’offre de ces sites est extrêmement hétéroclite (en terme de format, de contenu, de fonctionnalités…), le degré de spécialisation de ces sites est également très varié (de l’annonce spécialisée sur la location de vacances à l’annonce généraliste valable également pour un meuble ou une voiture), les tarifs pratiqués sont très disparates (du gratuit au payant, et dans le payant, de 50 à 250€/an). Si l’on ajoute à cela le fait que l’offre est constituée en France de plus de 1000 sites sur lesquels vous pourriez mettre en ligne une annonce pour votre offre d’hébergement, alors la conclusion est évidente : il est très facile de s’y perdre !

Choisir un site d’annonces efficace pour promouvoir son offre d’hébergement : un véritable casse-tête pour les propriétaires…

Comment choisir le site le plus performant pour mettre en ligne une annonce pour votre offre d’hébergement ? Que choisir en fonction de votre type de location saisonnière (meublé de tourisme, chambre d’hôtes, gîte…) ? Quel prix faut-il mettre pour obtenir un vrai retour sur investissement ? Quelles sont les fonctionnalités auxquelles vous devez prêter une attention toute particulière avant de vous engager ? Quel prestataire a le plus d‘impact sur votre marché, la plus forte notoriété ? Allez-vous réellement y trouver vos futurs locataires ? Autant de questions que vous vous posez probablement quand vous prenez la décision de mettre une annonce en ligne pour vous faire connaître et trouver vos futurs locataires.

Face à cette difficulté, la plupart des propriétaires avancent à tâtons, demandent l’avis à d’autres propriétaires, commencent par du gratuit puis foncent vers le payant, essaient de mesurer la notoriété des principaux acteurs pour se faire une idée du cheval sur lequel ils peuvent miser sereinement. Malheureusement, le résultat n’est pas toujours au rendez-vous, parfois même bien en-deçà de leurs attentes. Face à ces difficultés, chaque propriétaire se retrouve seul, sans savoir comment effectuer un choix éclairé, sans aide, sans guide.

J’ai souhaité rédiger cet article pour vous apporter quelques éléments de réponse, vous proposer une approche, vous aider à faire les bons choix, partager avec vous une liste de 29 critères que j’ai pu construire au fil du temps. Que vous soyez déjà présent sur le web avec une ou plusieurs annonces, ou que vous projetiez de vous lancer dans cette aventure, cet article va vous permettre de construire ou de renforcer votre stratégie actuelle en matière d’annonces en ligne.

Pour votre « publicité » sur les sites d’annonces immobilières, adoptez une stratégie sur mesure !

Pour vous lancer concrètement, il vous faut faire des choix pertinents parmi toutes les offres du marché en fonction de votre situation personnelle, de votre contexte, de votre localisation géographique, de la taille de votre hébergement, de votre concurrence locale… etc… L’erreur classique consiste à croire qu’un seul « grand site » répondra à tous vos besoins : la solution est souvent un peu plus complexe que cela. Il faut donc arriver à vous construire votre stratégie sur mesure !

Tout est affaire de contexte, il y a autant de situations particulières à gérer ou optimiser, qu’il y a d’offres d’hébergement. Puisque chaque situation est spécifique, je ne peux recommander ici LA stratégie sur mesure qui vous permettra, à vous, de mieux réussir. En revanche, je souhaite partager avec vous quelques éléments que je considère essentiels pour faire le bon choix.

Afin de vous guider au mieux dans le choix de votre prestataire d’annonces, j’ai constitué TROIS listes de CRITÈRES sur lesquels vous pouvez vous appuyer pour sélectionner le bon partenaire. Ce sont au total 29  critères que j’ai identifiés au fur et à mesure du temps. Ces listes peuvent être complétées bien entendu, mais contiennent probablement les critères les plus importants.

Juste avant que vous ne découvriez ces différents critères, je tiens juste à vous rappeler qu’il est toujours vain de chercher « le mouton à 5 pattes » et que cela s’applique également dans ce domaine. Vous pouvez chercher pendant très longtemps le site d’annonces parfait qui répondra positivement sur chacun des critères présentés ci-dessous : vous ne le trouverez pas, il n’existe pas ! C’est à vous de définir vos priorités, d’identifier par rapport à votre situation personnelle quels sont les éléments les plus importants. C’est pourquoi, je vous recommande d’utiliser ces 29 critères comme une « grille de lecture », un filtre pour faire le bon choix. Si vous hésitez entre 3 sites d’annonces par exemple, comparez-les au regard de ces 29 critères et votre choix se fera assez rapidement et naturellement !

Votre site d'annonce en ligne : 29 critères de sélection passés à la loupe !

Pour faire le bon choix, attardez-vous tout d’abord sur ces 11 critères liés au positionnement et à la démarche commerciale des sites d’annonces !

Afin de choisir le bon prestataire pour votre annonce en ligne, il convient de vous pencher sur leur positionnement et leur démarche commerciale. Chaque critère aura un poids différent selon votre propre situation, mais ce tableau vous aidera à vous poser les bonnes questions

CRITÈRES EXPLICATIONS
1. Prix de l’annonce C’est très certainement l’un des critères auquel vous accorderez la plus grande importance. Les prix varient en fonction de la durée, des services proposés, de la notoriété des annonceurs, de leur trafic. Ces prix s’échelonnent de 0€ / an (exemple : Domegos.fr ou Leboncoin.fr) et vont jusqu’à 240€ par an (exemple : Abritel.fr ou Homelidays.com).
2. Nombre d’annonces concurrentes C’est le second critère le plus important. Plus le nombre d’annonces est important, plus la notoriété du site est forte, plus vous pouvez en bénéficier pour votre annonce (exemple : Abritel.fr publie près de 76.000 annonces uniquement en France, Locasun.fr 16.000). Mais à l’inverse, plus il y a d’annonces, plus il y a de concurrence « interne » au sein du site, plus votre annonce sera « noyée » dans le volume. Il faut donc trouver un bon compromis. Pour vous y aider, voir le critère suivant…
3. Rapport prix / nombre d’annonces  La logique veut que ce rapport soit le plus faible possible, autrement dit que vous payiez moins si la concurrence est forte sur le site (exemple : le ratio est de 0,32% pour Abritel.fr, de 0,56% pour Locasun.fr). Ce ratio n’est pas suffisant pour prendre une décision, mais peut départager des ex-æquo.
4. Trafic / notoriété Le trafic est un élément clé. Il amène une audience (vos futurs locataires), que vous devez convertir en clients. Il doit être maximal et ciblé (uniquement intéressé par la location saisonnière ou location de vacances). Un site comme Alexa.com vous permet de mesurer ce trafic et donc de connaître les sites les plus populaires.
5. Positionnement dans les moteurs de recherche Que ce soit en France ou à l’étranger, vous devez faire attention à ce critère. Pour le tester en France, faites une recherche sur Google et noter les premiers résultats avec des expressions comme « location(s) vacances », « location(s) saisonnière(s) », « chambre(s) d’hôte(s) » ou tout autre expression sur laquelle vous souhaiteriez vous positionner.
6. Activité marketing / publicité du site web Le site doit être actif en terme de publicité. Envoie-t-il des emails promotionnels, des newsletters ? Publie-il régulièrement des communiqués de presse ? Développe-t-il des partenariats ? Met-il en place des alertes emails pour ses visiteurs ? Autant d’exemples qui montrent son dynamisme commercial.
7. Diffusion multi-sites / réseau Ce critère est très important car il permet de démultiplier l’impact d’une seule annonce que vous aurez créée. Par exemple, Amivac.com publie votre annonce sur 120 sites partenaires, ce qui est probablement le réseau le plus grand proposé par un spécialiste de location de vacances.
8. Couverture multi-lingues La publication de votre annonce en français est une nécessité pour toucher le public français. En revanche, se limiter à ce public est une erreur. Certains prestataires l’ont bien compris : ils traduisent les annonces en plusieurs langues (exemple : annonce traduite en 11 langues chez Iha.fr).
9. Publication multi-supports Certains prestataires proposent en plus de leur site internet, de diffuser vos annonces au format papier. C’est le cas par exemple avec le magazine hors-série « Pap Vacances » (3 éditions par an, janvier, avril, octobre, 100.000 exemplaires à chaque édition). D’autres proposent d’autres supports comme la vidéo…
10. Durée / validité de l’annonce Ce critère dépend du prix payé pour les sites payants. Pour les sites gratuits, cela dépend de la politique de chaque site (exemple : Leboncoin.fr publie pour une durée de 2 mois). Certains sites laissent en ligne les annonces obsolètes pour augmenter artificiellement leur nombre d’annonces. Renseignez-vous !
11. Garantie proposée  Chaque prestataire s’engage généralement à vous apporter tout le support nécessaire pour atteindre votre pleine et entière satisfaction. D’autres s’engagent plus fortement : engagement « satisfait ou remboursé », engagement sur le nombre minimum de visualisation de votre annonce… A étudier.

N’hésitez pas à vous reporter à ces différents critères pour évaluer la qualité de vos prestataires actuels ou futurs, quitte à prendre contact directement avec eux pour trouver les réponses non accessibles directement sur leur site.

Pour faire le bon choix, portez une attention particulière à ces 9 critères liés à la qualité des sites d’annonces !

Je souhaitais aussi attirer votre attention sur les critères de mesure de la qualité des sites d’annonces, sur la richesse et la flexibilité de leurs services.

CRITÈRES EXPLICATIONS
12. Clarté / ergonomie du site Le locataire s’y retrouve facilement et peut faire une recherche d’hébergement dès la première page, la navigation au sein du site web, l’utilisation des outils de recherche sont intuitifs, le propriétaire dispose d’une section réservée facile d’accès depuis la page d’accueil du site.
13. Pollution visuelle par la publicité Le locataire n’est pas dévié de sa recherche, tout est fait pour le diriger vers les annonces, les bandeaux publicitaires et liens vers des partenaires sont très limités, les fenêtres « popups » sont limitées voire inexistantes.
14. Gestion de favoris Le site permet à un visiteur de se rajouter en 1 clic un lien favori vers une annonce sélectionnée, de sélectionner des annonces pour les comparer ensuite, d’envoyer l’annonce à un ami, de promouvoir une annonce sur Facebook ou Twitter.
15. Simplicité / durée d’enregistrement Pour le propriétaire : la procédure est simple, rapide, et ne requiert aucune assistance particulière. L’annonce peut être rapidement mise en ligne. En cas de besoin, une aide pas à pas est disponible pour faciliter l’enregistrement de l’annonce. Un service de support aux utilisateurs est disponible par email, messagerie instantanée, ou téléphone.
16. Référencement de votre annonce Le site organise le référencement individuel des annonces dans les moteurs de recherche, et non simplement le référencement de ses pages principales. Autrement dit, votre annonce a un identifiant unique accessibles aux moteurs de recherche, ce qui vous permet une plus grande visibilité sur le web.
17. Statistiques de l’annonce Le propriétaire peut consulter en ligne à tout moment, sur une interface simple, les statistiques liées à son annonce et contrôler ainsi sa visibilité sur internet. Différents rapports, chiffres et graphiques, sont disponibles en consultation, voire téléchargement.
18. Système de promotion Le site propose différents moyens de gérer des promotions et de modifier les options de mise en avant (exemple : annonce à la une, en 1ère page des résultats…). Ce type de fonctionnalité (toujours payant) vous permet de sortir du lot (pendant une période donnée) sur les sites où les annonces sont très nombreuses.
19. Système de réservation / paiement Le site permet de réserver directement en ligne et de payer en ligne (très peu de sites proposent ces fonctionnalités malheureusement, pourtant un atout majeur). Tous les sites marchands le savent : la clé de la vente est de permettre à un visiteur de conclure son achat jusqu’au bout sans encombres. La réservation et le paiement en ligne sont donc d’excellents moyens de conclure la vente d’une semaine de location saisonnière.
20. Système d’affiliation Vous pouvez faire la promotion du site d’annonce auprès de votre famille et de vos amis si vous êtes satisfaits des services mis en œuvre, l’affiliation vous rémunère pour cela. De plus, elle vous permet souvent d’accéder en primeur à des informations sur le site, avant diffusion auprès des clients « classiques » (non affiliés).

Si vous souhaitez étudier un nouveau prestataire, vérifiez bien ces différents éléments. Reportez-vous à ce tableau pour évaluer la qualité de son site web, car souvent ses qualités et défauts se retrouveront au sein même de votre propre annonce chez ce prestataire.

Pour faire le bon choix, penchez-vous attentivement sur ces 9 critères liés aux fonctionnalités de votre annonce sur ces sites !

Les critères suivants se concentrent sur les fonctionnalités de ces sites web et en particulier sur la gestion de vos annonces. Faites votre choix en connaissance de cause à partir de ces recommandations !

CRITÈRES EXPLICATIONS
21. Descriptif Idéalement, le descriptif est formaté pour lister les équipements intérieurs et extérieurs toujours de la même manière afin de faciliter la lecture des internautes, il permet également d’ajouter quelques lignes « libres » afin de bien mettre en avant vos atouts.
22. Photos Le nombre de photos disponibles est suffisamment important pour séduire au mieux vos futurs locataires (exemple : iha.fr et toprural.fr autorisent plus de 50 photos…), la qualité des photos est optimale pour une lecture à l’écran.
23. Géolocalisation La location est présentée avec ses coordonnées complètes permettant une visualisation en plan ou en vue satellite (voire en 3D), ce qui facilite le repérage et l’appréciation du bien immobilier. Psychologiquement, cela prouve l’existence du bien immobilier concerné. Cela rassure les futurs locataires.
24. Grille tarifaire & calendrier des disponibilités Point critique de l’annonce, ces éléments doivent être faciles à comprendre et présentés avec clarté, leur mise à jour en temps réel est impérative. Un code couleur simple doit permettre aux locataires de s’y retrouver. Une présentation des tarifs à la nuitée, week-end, semaine est nécessaire… en période haute, moyenne et basse.
25. Formulaire de contact Un formulaire de contact doit être mis en place permettant les échanges entre propriétaire et locataire (avec éventuellement archivage de ces emails), adresse email et numéro de téléphone sont protégés ou non (selon le desiderata du propriétaire).
26. Livre d’or Le site permet de demander facilement des appréciations aux vacanciers, appréciations visibles en même temps que l’annonce ou sur une page dédiée, avec la possibilité de modérer les commentaires. Le témoignage écrit (voire en vidéo) est un élément crucial pour rassurer et convaincre les futurs locataires.
27. Site personnel Le site d’annonce autorise la mise en place dans le descriptif de l’annonce, ou à un emplacement dédié, d’un lien direct vers votre site personnel. Il est prouvé que cela augmente fortement votre impact. Malheureusement, certains sites l’interdisent pour éviter la dispersion des clients et favoriser une lisibilité des différentes annonces sur le même modèle.
28. Vidéos L’annonce peut être agrémentée d’une vidéo que vous aurez préalablement construite (exemples : YouTube, DailyMotion…), certains sites proposant de la construire pour vous à partir de quelques photos. Le pouvoir attractif de la vidéo est sans conteste aujourd’hui. C’est un point important.
29. Modification L’annonce devrait être modifiable à volonté sans supplément. Ce n’est pas le cas de tous les sites d’annonces, certains faisant payer les ajustements sur la description ou les photos. Il faut éviter à tout prix ce piège pour conserver une parfaite autonomie de gestion du contenu de votre annonce.

Ces 9 critères doivent finir de vous guider vers le bon prestataire pour la publicité de votre offre d’hébergement.

Conclusion : sélectionnez le meilleur site pour votre annonce en ligne à partir de ces 29 critères !

Que vous soyez déjà présent sur un ou plusieurs sites d’annonces, avec une ou plusieurs annonces en ligne, ou que vous envisagiez de vous y mettre à court terme pour promouvoir votre offre d’hébergement, vous avez maintenant de nouvelles cartes en main : une liste de 29 critères de sélection pour vous aider dans votre démarche.

Pour aller encore plus loin et construire votre stratégie web de façon efficace et pérenne, je vous invite à découvrir ma « Technique des 5S » que j’expose en détail dans la formation gratuite « Trouvez facilement vos futurs locataires ». Cette technique particulière vous permet de maximiser votre visibilité sur le web, sans pour autant déployer des efforts considérables (ni en temps, ni en argent).

Si vous avez déjà une ou plusieurs annonces en ligne, prenez juste 1 heure pour revoir votre stratégie actuelle et étudier comment vous pourriez la renforcer. Posez-vous ces questions : Est-ce que j’utilise au mieux aujourd’hui ce type de site ? Suis-je satisfait de la situation actuelle et de mes résultats par ce canal ? Serais-je encore plus performant chez un autre prestataire ? Cela me couterait-il plus cher ? Y a-t-il vraiment quelque chose qui m’en empêche ?…

Crédit photos : Stock.XCHNG

—————————-

Partagez vos réponses dans les commentaires ci-dessous : que pensez-vous de ces 29 critères ? avez-vous des conseils particuliers à demander ? ou à partager ? avez-vous en tête d’autres critères importants qui vous ont aidé à prendre votre décision ? quel site d’annonces recommanderiez-vous ?… La parole est à vous !

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 8.1/10 (33 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +11 (from 13 votes)

Comment choisir le meilleur site pour votre annonce en ligne : 29 critères de sélection passés à la loupe !, 8.1 out of 10 based on 33 ratings

99 commentaires »

  1. Etienne vendredi à 18 h 44 min - Reply

    J’ai trouvé cet article très intéressant. Je m’attendais à des critères plutôt évidents et je me suis aperçu qu’il y a des critères très importants (comme les critères 3, 7, 13, 14 ou 19) que je n’avais pas pris en compte. Je vais donc revoir un peu les sites où je publie aujourd’hui mes annonces : merci !

    Concernant le critère 23 sur la géolocalisation, je pense que c’est effectivement très important et je me suis aperçu que sur certains sites, il donnait la localisation du propriétaire et non du bien en location : attention donc !

    Sinon, je me pose aujourd’hui la question de savoir s’il existe des sites spécialisés par région française, en particulier la mienne : la Bretagne ; et si c’est plus opportun de publier une annonce sur un site à portée régionale ou nationale… Merci de votre aide…

    • Cédric Génin mardi à 10 h 40 min - Reply

      Bonjour Etienne,

      Merci pour ce commentaire.
      Je suis tout à fait d’accord avec vous sur le critère de la géolocalisation. J’ai déjà rencontré ce même problème, mais, sauf cas spécifique, je pense qu’il provient davantage d’une erreur d’enregistrement ou de paramétrage du compte par le propriétaire (du fait d’un manque de clarté du site), que d’un véritable dysfonctionnement du site d’annonces. Les sites concernés devraient avoir une approche simple et didactique, expliquant pas à pas comment enregistrer une annonce correctement, pour éviter ce type de problème (voir le critère 15).
      Concernant les sites d’annonces, il existe bien entendu des sites à diffusion nationale (voir ma liste offerte en bonus), mais également des sites à diffusion régionale. J’aurais tendance à privilégier les sites à couverture nationale, voir internationale, car ils attirent généralement beaucoup plus de trafic, donc de locataires potentiels pour vous. Cela dit, je ne négligerais pas les sites régionaux pour autant. Dans votre cas, je regarderais par exemple « http://www.location-bretagne.info » ou « http://www.armor-vacances.com », qui ont chacun plus de 2000 annonces en ligne. Ils sont souvent promus par les offices du tourisme locaux. Leur cible est le tourisme national, mais également le tourisme de proximité (les touristes habitant la même région). A ne vraiment pas négliger selon moi !

  2. cavignac jeudi à 16 h 56 min - Reply

    Bonjour,

    Je viens de recevoir votre liste des sites que vous préconisez et vous en remercie.
    Je suis étonnée de ne pas voir pour-les-vacances.com qui m’apporte beaucoup de contacts pour mon grand gite et que je recommande. Les webmasters sont très sympas et toujours à l’écoute.

    Pour les grands gites, je vais me laisser tenter par grandsgites.com car ils sont toujours en première page avec les mots cléfs relatifs aux grands gites comme le mien. En espérant ne pas être déçue…

    Merci pour vos conseils.

    • Cédric Génin jeudi à 20 h 12 min - Reply

      Bonjour Anne,

      Merci beaucoup pour votre message.
      Il doit exister plus de 1000 sites où vous pourriez mettre une annonce en ligne pour de la location de vacances. Dans le bonus que je vous ai offert, j’ai dû effectivement faire un choix très arbitraire (j’en conviens) pour donner une liste à taille humaine des sites parmi les plus connus.
      Je connais « pour-les-vacances.com », que je trouve bien fait, mais n’avais pas reçu à ce jour de retour sur son utilisation. Comme vous confirmez qu’il vous permet d’atteindre d’excellents résultats, pourquoi ne pas le rajouter effectivement à cette liste ! Bonne suggestion.
      En revanche, je ne connais pas « grandsgites.com », mais vais aller le voir de plus près.
      Bonne continuation à vous. Tenez-moi au courant de vos résultats !
      A très bientôt.

  3. passion-locatif mardi à 20 h 31 min - Reply

    Bonjour Cédric,
    J’espère que tu vas bien, comme la famille…
    Une petite précision : les promotions ne sont pas toujours payantes. Amivac permet d’utiliser ce système gratuitement.
    Il existe par ailleurs des sites plus chers qu’homelidays et amivac, qui permettent un excellent retour sur investissement…
    A noter par ailleurs que les sites ont chacun leur propre clientèle, parfois très différente.

    • Cédric Génin jeudi à 12 h 59 min - Reply

      Bonjour Ludovic,

      Je pense que ce commentaire fait référence au critère n°18 qui mentionne les systèmes de promotion et de mise en avant. Effectivement, Amivac permet de rajouter gratuitement un petit pictogramme « promo » clignotant pour signaler une promotion en cours ou de dernière minute. D’autres insèrent un petit logo « urgent »… En revanche, cela ne permet pas de bénéficier d’une mise en avant qui fait sortir cette offre du lot.
      Je lui préfère en termes d’efficacité (+30% de visites en moyenne) un emplacement en tête de page, dans un emplacement dédié, qui permet réellement de sortir de l’anonymat. Malheureusement, mais assez logiquement, ces fonctionnalités sont payantes, que ce soit sur les sites spécialisés comme Abritel (60€ pour 1 mois, 200€ pour 1 an) ou généraliste comme Leboncoin (30€ pour 30 jours).

  4. Christophe mardi à 22 h 35 min - Reply

    Bonjour,

    Merci pour votre liste. Personnellement j’utilise morningcroissant.fr pour louer mon logement. Chaque réservation faite via ce site inclut une assurance, ce qui est très rassurant pour moi.

    Christophe

    • Cédric Génin jeudi à 14 h 41 min - Reply

      Bonjour Christophe,

      J’ai découvert ce site il y a 2 mois. A l’instar de Windu, selon ma compréhension, ce site privilégie, par les outils mis en œuvre et sa stratégie de référencement, des séjours de courte durée, rarement plus de 5 jours, dans un milieu plutôt urbain. L’avantage pour le locataire est qu’ils « valident » le bien loué et effectivement qu’une assurance est comprise…
      Je pense que c’est effectivement un bon canal à exploiter dans certains cas. En revanche, j’ai tendance à privilégier pour mes clients les locations à la semaine pour maximiser la rentabilité de leur offre d’hébergement.
      Et puis il faut bien faire le calcul du coût annuel de publication pour le propriétaire. Exemple : pour des revenus locatifs annuels de 8.000€ (ex : 130 nuits à 60€), cela coûte un prix équivalent à celui des leaders du marché. Ce que je veux dire par là, c’est simplement que le critère du prix n’est pas nécessairement le plus pertinent. Il faut choisir ce type de site à bon escient en fonction de la clientèle ciblée et également de la flexibilité que ce système permet !

      • Christophe jeudi à 21 h 11 min - Reply

        En effet, de mémoire, les locations sont limitées dans le temps, 2 ou 3 mois maximum.
        Je suis effectivement inscrit sur différents sites, afin de remplir mon logement le plus possible, même si je reçois de plus en plus de demandes via morningcroissant

        • Cédric Génin vendredi à 9 h 32 min - Reply

          Merci beaucoup pour ce partage d’expérience, Christophe. J’imagine que la difficulté ensuite consiste à arbitrer entre les locations à la nuitée et celle à la semaine.
          En période creuse, cela ne pose pas de problèmes, au contraire. En revanche, en saison haute, vous devez probablement privilégier la location à la semaine pour rentabiliser au maximum votre location saisonnière.

  5. Pascal mercredi à 11 h 27 min - Reply

    Je suis d’accord sur l’importance de la géolocalisation et cela me pose un problème. Mais maison ne figure pas sur google earth donc je pointe dans les arbres. Cela pourrait laisser à penser que le bien n’existe pas. en fait certaines zones du monde ne sont actualisées que très rarement. Au moins depuis 2009 cela n’a pas été fait en ce qui concerne ma location.

    • Cédric Génin jeudi à 15 h 06 min - Reply

      Bonjour Pascal,

      Votre villa semble magnifique. Félicitations !
      Effectivement, Google Earth ne vous permet pas de montrer votre bien immobilier par une vue satellite car il semble que la végétation soit dense (en tout cas à l’époque du cliché). Peut-être pouvez-vous essayer un cliché via http://www.tianditu.cn : ils disposent a priori de clichés différents de Google et la Thaïllande est disponible (je viens de vérifier).
      Quoi qu’il en soit, je vous invite à mentionner ce problème dans le descriptif de votre offre, non comme un problème mais comme un atout, cela vous permettra d’anticiper les objections ou freins éventuels à la location. Exemple : « La villa est très récente et n’apparait pas sur les clichés de la vue par satellite pris en 2009 » ou encore « C’est une plongée au cœur de la nature thaïlandaise que nous vous proposons. La végétation alentour est tellement luxuriante que vous aurez du mal à voir notre villa sur la vue satellite ».

      • Pascal vendredi à 12 h 35 min - Reply

        Merci pour le lien, j’ai un peu de mal avec le chinois tout de même 😉

        L’île où je suis n’est pas couverte.

        Super idée de mettre cet inconvénient en avant pour en faire un argument. En fait la maison est récente c’est vrai mais on devrait voir une tache bleue, la piscine, même si la végétation est dense. Je pense qu’il faut donc attendre un passage du satellite avec nouvelle prise de photo.

        • Cédric Génin samedi à 10 h 57 min - Reply

          Oui, je conseille effectivement toujours de bien connaître (donc de demander) à vos locataires ce qu’ils considèrent être les atouts, mais également les défauts de votre offre d’hébergement, et de poser notamment la question « qu’est-ce qui vous a fait venir chez nous ? ». C’est toujours très instructif et cela permet d’anticiper les objections. Dans votre cas, ne pas voir par satellite votre maison peut être gênant pour vos futurs locataires, voire inquiétant. Retourner tous ces inconvénients en avantage permet donc de lever les objections potentiels et donc de rassurer vos futurs locataires.
          Dans votre cas, il pourrait également se poser des questions sur la cuisine et la salle de bain, 2 pièces importantes quand on loue, mais que l’on ne voit pas en photo sur votre site (ou très peu pour la cuisine). Je vous encourage, là aussi, soit à mettre les photos manquantes, soit à expliquer pourquoi vous ne les mettez pas en tournant le problème éventuel en avantage !

  6. passion-locatif jeudi à 13 h 43 min - Reply

    Merci pour cette précision Cédric. Mais j’ajoute quelque chose, sans vouloir te contre-dire : les promotions d’Amivac sont regroupées dans un onglet « promotions ». Aussi, certains locataires peuvent-ils choisir uniquement les biens à des tarifs préférentiels. En cliquant tout de suite en haut de page. Ce service est gratuit.

    • Cédric Génin jeudi à 15 h 46 min - Reply

      Bonjour Ludovic,

      Tout à fait d’accord. Je ne reviens pas d’ailleurs sur le côté gratuit de cette fonctionnalité, mais plutôt sur son utilité pour rentabiliser sa location. Leur catégorie « Promotions » me semble intéressante, mais surtout pour les locataires. Pour des propriétaires, j’ai un doute…
      Exemple pour un département très touristique, le Var (83) : à aujourd’hui, il y a 2.288 annonces en ligne chez Amivac, 459 sont classées en « promotion », soit un peu plus de 20%. Ce qui veut dire que se mettre dans cette catégorie « promotions » me semble trop peu discriminant pour pouvoir sortir du lot. Ce n’est en tout cas pas une stratégie que je conseillerai à mes clients, ou alors à étudier au cas par cas en fonction de deux critères : le département et la période de l’année.
      Par ailleurs, je ferai bien attention aux conditions précises associées. Soit il s’agit de vraies promotions, donc de perte de recettes pour le propriétaire, et je préfère dans ce cas payer une forfait pour mettre mon annonce à la une pour le même montant. Soit il s’agit de fausses promotions, et dans ce cas tout le monde pourrait se mettre dans cette catégorie, ce qui rendrait sa raison d’être vraiment caduque.
      En tout cas, je trouve très intéressant d’en débattre car c’est ce genre de « petit » détail qui peut faire la différence…

  7. Johan lundi à 13 h 49 min - Reply

    Bonjour,
    Les stratégies sont très bonnes mais je pense que l’on loupe une étape.
    Je suis initié à l’immobilier en général et je découvre la location saisonnière.
    Je me pose des questions simples au départ du projet :
    – Ou investir ?
    – Puis-je faire gérer mes locations à distance et par qui ?
    – Quelle rentabilité, est ce que je peux espérer ?
    Personnellement, mon projet est en bord de mer et je me pose les questions ci-dessus.
    Au plaisir de te lire,
    Johan

    • Cédric Génin lundi à 14 h 55 min - Reply

      Bonjour Johan,
      Difficile de répondre à ces 3 questions en seulement quelques lignes. J’y réponds en détail dans le programme Rentabiliser sa Location (http://www.commentlouerplus.fr/blog/rentabiliser-sa-location/).
      Voici quelques éléments de réflexion :
      – où investir –> si tu as un projet en bord de mer, l’idéal est de trouver une situation géographique et une taille de maison ou appartement qui permettent de ne cibler pas que des touristes et vacanciers, la clientèle des étudiants ou des professionnels par exemple ne doit pas être négligée
      – gestion à distance –> c’est tout à fait possible, il faut juste bien cadrer les choses, mettre en place des points de contrôle et accepter de perdre un peu en rentabilité pour pouvoir gérer tout cela à distance
      – rentabilité –> j’ai donné des réponses sur le sujets dans un article publié chez Riche Avenir : http://www.richeavenir.com/un-nouvel-eldorado-pour-les-investisseurs-immobiliers/, maintenant tout dépend de la sélection du bien immobilier et de la stratégie marketing mise en place pour maximiser son taux d’occupation

  8. EcoLodge jeudi à 18 h 44 min - Reply

    bonjour,

    j’ai fait plus simple! J’ai passé une annonce sur tous les grands supports! Au bout de 6 mois, j’ai fait le compte et je n’ai gardé qu’Abritel et la galaxie home away (même groupe) qui représentait 90% des retours.

    Un petit truc qui me rapporte pas mal de clients: j’ai des villas qui se découpent en plusieurs modules donc je passe une annonce par module ce qui donne l’impression aux clients que j’ai « toutes » les villas du secteurs (7 annonces sur Moorea sur un total de 42). Je reçois souvent 3/4 mails en même temps du même client potentiel…

    Bravo à ce blog!

    • Cédric Génin jeudi à 20 h 30 min - Reply

      Bonjour,

      Merci beaucoup pour votre message.

      Votre tactique vous impose donc de payer la publication de nombreuses annonces sur Abritel, Homelidays, etc.. ? Est-ce réellement rentable pour vous si c’est le cas ?

  9. EcoLodge jeudi à 22 h 23 min - Reply

    re,
    quand tu (je suis en Polynésie je te rappelle 😉 ) investis dans un business de locations de villas (j’en ai 5 + une pension de famille sur Moorea) ça coute un peu d’argent. J’ai choisi de cibler les plus gros sites et selon la méthode de l’entonnoir je garde les meilleurs. De toutes manières 90% des sites choisis sont rentables à la 1ere location! Donc pas de perte d’argent.

    • Cédric Génin vendredi à 15 h 30 min - Reply

      Je trouve l’approche efficace, et effectivement une semaine de loyer rembourse vite l’investissement pour une annonce en ligne pendant un an. Il faudrait idéalement pouvoir négocier un tarif dégressif dans une situation comme la vôtre 😉

  10. Mow lundi à 16 h 14 min - Reply

    Bonjour à tous,

    Cet article est très intéressant et j’adhère à l’ensemble des 29 critères abordés.

    Je vous signale l’arrivée d’un petit nouveau dans l’univers des sites d’annonces spécialisés dans le locations d’hébergements de vacances : myopenweek.

    Mis à part sa nouveauté, qui ne lui permet pas de remplir ces 29 critères, pour le reste, tout semble être mis à votre disposition pour que votre annonce vous permette d’augmenter à la fois votre visibilité en ligne et le référencement de votre site Internet.

  11. laurence veya vendredi à 12 h 29 min - Reply

    Bonjour,

    J’ai lu avec intérêt quelques articles et je regrette qu’aucune date précise ne figurent sur les commentaires (c’est-à-dire s’il s’agit bien de 2012).

    Quant à moi, j’utilise une panoplie de différents sites pour promouvoir ma location saisonnière http://www.location-saisonniere.co/vacances/provence, un logiciel uniquement destiné aux locations saisonnière que je trouve bien fait (voir lien bas de page), blogger (www.maison-carpentras.blogspot.com) que l’on peut très bien utiliser en site web si l’on met les articles sous forme de pages, une page facebook, scoopit, pinterest…

    mais je dois constater avec tristesse que c’est bien en passant par des plateformes payantes telles que Homelidays, Airnb, Housetrip, que l’on obtient le plus de réservations. Faut-il donc en conclure que la promotion de locations saisonnières passe actuellement uniquement par ces grandes plateformes ?

    Je crois malheureusement que oui et je constate que l’hôtellerie professionnelle se plaint aussi amèrement de devoir passer maintenant par un réseau payant tel que http://www.booking.com pour obtenir un taux de réservations en ligne suffisant.

    Ma conclusion : faire un site c’est bien mais aussi beau soit-il, cela ne sera jamais suffisant pour se faire connaître sur la toile qui devient de plus en plus encombrée et sur laquelle on a très peu de chance d’être bien référencé par le moteur de recherche principal et tout puissant : Google !

    • Cédric Génin vendredi à 12 h 39 min - Reply

      Bonjour,

      Merci beaucoup pour votre commentaire. Vous êtes nombreux à réagir à cet article depuis 6 mois, que ce soit directement ici et beaucoup par email également.

      Merci à vous pour ce partage d’expérience. Effectivement, je crois que la mutli-diffusion est devenue indispensable aujourd’hui pour maximiser votre taux d’occupation. Encore faut-il miser sur les sites qui vous apporteront à vous du trafic et des locataires !

      J’adhère tout à fait à votre conclusion, un site web personnel seul ne sert presque à rien. Un site internet dédié à votre location saisonnière est indispensable, mais pas suffisant. C’est toute l’activité de promotion de votre offre d’hébergement sur le web et en dehors du web qui vous fera venir des clients. Votre site est votre vitrine : c’est ce qui vous permet de vous distinguer du lot par une identité visuelle forte, c’est ce qui vous permet de finir de convaincre vos futurs locataires !

  12. Maxime vendredi à 12 h 25 min - Reply

    Bonjour,
    Je viens de découvrir ton blog, j’ai hâte de me plonger dans la lecture de tes précédents articles.

    Merci beaucoup pour ce billet en tout cas, je viens tout juste de lancer ma location saisonnière et il est vrai que je ne savais pas réellement comment commencer la communication. J’ai donc ouvert un site et je tente de mettre des annonces régulièrement sur des sites gratuits.

    Je ne sais pas aujourd’hui si payer pour être sur un site payant est utile, en revanche je pense que je vais me laisser tenter après la lecture de ton article.

    Encore que je trouve le marché des petites annonces Français est relativement accessible (des gros sites proposent des annonces gratuites). Lorsque j’ai essayé de poster des annonces sur des sites anglais (pour attirer un tout autre public de vacanciers), c’était une vraie galère, touts les sites sont payant et hors de prix.. Sans savoir si les résultats seront à la hauteur de l’investissement…

  13. Annonces au Quebec vendredi à 19 h 21 min - Reply

    On vous remercie pour ce partage d’informations.

    • Cédric Génin mercredi à 16 h 28 min - Reply

      Je suis ravi que cela puisse vous aider.
      Vous y trouverez probablement une source d’inspiration pour améliorer votre site sur sa section « locations temporaires ».
      Bonne continuation à vous.

  14. REYT lundi à 11 h 52 min - Reply

    Bonjour et merci pour toutes ces informations, nous ne sommes pas trop d’être plusieurs 🙂
    Je confirme le message pour le site http://www.pour-les-vacances.com qui m’a apporté plusieurs contacts, sur une cible précise : les locaux / régionaux et pour des week-ends. Je loue un gite de + de 300 m2 pour 16/20 personnes à Sallanches, au pays du Mt-Blanc.
    Je cherche depuis longtemps un site qui rassemblerait les gites offrant de la place pour pratiquer des activités (corporelles, artistiques…) et vivement intéressée j’ai consulté grandsgites.com. Le rapide test (firefox) montre que les liens « retour » sont mal gérés. Et ce genre de truc, à mon avis, c’est rédhibitoire pour le visiteur.
    L’ergonomie et le fait que « ça marche » sont importants.

    • Cédric Génin mardi à 11 h 02 min - Reply

      Bonjour REYT et merci pour ce commentaire.
      Effectivement, l’ergonomie est importante, que ce soit pour les propriétaires (lors du dépôt et de la gestion de l’annonce) ou pour les locataires (lors de leurs recherches tout simplement).
      Le positionnement du site est effectivement un point critique et le test des « backlinks » dont vous parlez est un des moyens, mais pas le seul, de savoir comment se situe tel ou tel site.
      Enfin, vous le soulignez également dans votre commentaire, il est important de bien comprendre qui est la clientèle ciblée par le site… afin de le choisir en connaissance de cause !

  15. arnaud jeudi à 16 h 46 min - Reply

    je suis loueur et j’utilise plusieurs pistes pour mes locations
    – office de tourisme (ce qui me permet d’etre classé, d’avoir un abattement fiscal, et d’etre présent sur le site de l’ot)
    – un site perso
    – un référencement dans les meilleurs sites de locations vacances, comme abritel, amivac.com, homelidays, mediavacances
    – les sites gratuits type bon coin meme connu ne m’apportent pas grand chose ou des demandes qui ne suivent pas

    mais ne nous voilons pas la face, les temps deviennent durs pour la location (concurrence et crise)

    • Cédric Génin jeudi à 20 h 06 min - Reply

      Bonjour Arnaud,

      Je recommande à tous mes clients la multidiffusion, c’est-à-dire la sélection de différents canaux de communication et publicité, afin de maximiser votre visibilité sur internet. Donc je ne peux que louer votre approche !

      Pour revenir sur votre commentaire relatif au contexte actuel, je constate effectivement que la concurrence est de plus en plus importante car de plus en plus de gens se lancent dans la location saisonnière, et donc il devient de plus en plus difficile de sortir du lot. En revanche, la crise économique est plutôt une opportunité selon moi : les vacanciers ne se sont jamais autant tournés vers ce mode d’hébergement. Il faut donc garder espoir, en mettant en place des stratégies innovantes pour faire sa place sur le marché !

  16. bernardmoujon jeudi à 14 h 57 min - Reply

    Bonjour,

    Merci pour cet article très pertinent !

    Pour mes locations j’utilise seulement le web et tout va très vite. Ça dépend aussi des villes ou se trouve le bien, mais plus la ville est petite plus il va falloir faire de bouche à oreille et être présent sur des supports impensables lorsqu’on est dans une grande ville.

    Voici un autre article intéressant que j’ai trouvé sur ce sujet : http://www.oparticuliers.fr/nos-conseils/bien-rediger-son-annonce-immobiliere-location-ou-vente.html

    A plus 😉

    • Cédric Génin vendredi à 12 h 42 min - Reply

      Bonjour Bernard,

      Merci pour ce partage d’expérience.

  17. NPa lundi à 13 h 35 min - Reply

    Bonjour !

    Connaissez vous des sites pour louer a des étudiants étranger en etude a Paris?

    Quels sont selon vous les sites pour toucher au mieu ce publique?

    Merci

    • Cédric Génin lundi à 14 h 28 min - Reply

      Bonjour,

      Merci pour votre question. Je ne connais pas de sites d’annonces à forte notoriété spécialisés sur ce créneau.
      En revanche, il peut s’avérer intéressant de vous mettre sur le « chemin » de ces étudiants pour vous faire connaître.
      Un bon point de départ peut par exemple être un site comme http://www.etudiantdeparis.fr/magazine/content/etudiants-etrangers-bienvenue-paris
      Ensuite, en creusant un peu, à vous de trouver où il peut être très bénéfique de vous faire connaître…
      Et il y a fort à parier que ce ne sera pas directement sur un site d’annonces !

  18. Antony vendredi à 19 h 24 min - Reply

    Je voudrais signaler une chose qui me semble oubliée dans vos critères (mais tous ceux que vous avez cités m’ont éclairés !) : sur le créneau de la location saisonnière, les sites d’annonces devraient tous faire l’effort de vérifier que les annonceurs qui font la démarche de publier une annonce sur leur site utilisent une description unique. En effet, dans le cas des propriétaires de locations de vacances possédant un site web, nombreux sont ceux qui réutilisent le contenu de leur propre site pour s’en servir de fiche, publication qui pénalise à la fois la visibilité de la plateforme et celle du site… Sur http://www.reflex-vacances.fr/, on fait l’effort d’encourager les annonceurs à ne rédiger leurs offres de location saisonnière avec un contenu unique, en leur déconseillant de pomper leur fiche avec le contenu de leur propre site web.

    • Cédric Génin vendredi à 21 h 00 min - Reply

      Bonjour Antony,

      Merci pour votre commentaire. Ce n’est pas en soit un critère de sélection, mais plutôt une information effectivement importante à comprendre quand on est un propriétaire annonceur.
      Plusieurs sites d’annonces, comme vous, communiquent sur ce principe auprès de leurs clients car c’est effectivement important pour le référencement naturel. Ce principe du « duplicate content » (contenu dupliqué) auquel vous faites référence ici est effectivement à prendre au sérieux pour éviter de se faire pénaliser par les moteurs de recherche. Et il est bon de comprendre d’ailleurs qu’entre 2 sites qui ont le même contenu, c’est le plus petit des deux (en termes de trafic, de notoriété…) qui sera le plus pénalisé 😉
      Merci encore pour ce commentaire qui permettra à chacun de faire davantage attention à ce point-là !

  19. Nicole samedi à 19 h 36 min - Reply

    Bonjour Cedric,

    Quels sont les sites internationaux que vous recommandriez? Ou site français qui diffuse aussi a l’etranger?

    Merci bcp

    • Cédric Génin lundi à 12 h 06 min - Reply

      Bonjour Nicole,

      Beaucoup de site français publient également à l’étranger en s’appuyant soit sur leurs réseaux, soit sur des partenariats. C’est le cas des leaders du marché que vous connaissez déjà très probablement. Je les cite déjà dans la liste des principaux sites d’annonces de location de vacances
      Ensuite, tout dépend du pays ciblé. Comme je ne peux pas tous les citer ici, vous pourrez les retrouver via Google et sa fonction recherche avancée (sélectionnez bien « la langue » et « la région » ciblées).
      Pour un besoin très spécifique, n’hésitez pas à me contacter.

  20. loi duflot gouv mercredi à 13 h 58 min - Reply

    il y a 2-3gros sites qui drainent le maximum de trafic pour mettre une annonce ..les autres ne sont pas vraiment pertinents à mon avis.
    De plus si on pose son annonce sur trop de sites , ça prend beaucoup trop de temps à la gérer (notamment pour le planning)

    • Cédric Génin mercredi à 20 h 18 min - Reply

      Bonjour,

      J’entends souvent cet argument qui consiste à dire qu’être sur un des sites leaders est la seule et unique solution pour attirer des locataires. L’expérience montre qu’il en est tout autrement.
      Il y a 2 solutions opposées pour trouver des locataires et c’est le dilemme de chaque propriétaire aujourd’hui :
      – être sur un site à forte notoriété et donc bénéficier d’une forte visibilité, mais aussi souffrir d’une concurrence très forte sur le site en question, donc avoir des difficultés à sortir de l’anonymat
      – être sur un site plus confidentiel, drainant moins de trafic, mais attirant également moins de concurrents, donc un site sur lequel il est plus facile de sortir du lot dans l’absolu
      Ces 2 démarches opposées sont aussi valables et pertinentes l’une que l’autre. Ce qui fait réellement la capacité à louer quand le site est choisi, c’est bien la capacité du propriétaire à utiliser tous les outils du site choisi pour se différencier de sa concurrence sur ce même site.

  21. LAURENT samedi à 19 h 07 min - Reply

    Créatrice du site http://www.investirmobilhome.fr/ dont le but est de renseigner les personnes qui souhaitent acheter un mobil home, j’ai actuellement 6 mobil home que je loue.

    Les sites gratuits type « le bon coin » sont insuffisants pour bien louer son mobil home.

    En effet, tous les propriétaires y mettent leur annonce. Les locataires ont donc l’embarras du choix. Ils discutent souvent les prix de location et cherchent des vacances à prix cassés !

    Je vous conseille de mettre votre annonce sur au moins un site payant, spécialisé dans les locations saisonnières. Vous louerez votre mobil home beaucoup mieux et à des tarifs plus élevés.

    Voici le lien d’un site que je vous recommande où j’ai mis une annonce pour chacun de mes mobil home. J’ai beaucoup de demandes, le site est bien fait et l’annonce peu coûteuse (89 € pour 18 mois de parution, au lieu de 12).

    Ci-dessous le lien pour bénéficier des 6 mois de gratuité :

    http://www.mediavacances.com/FR/Owners/signup.php?codeavantage=MHMV50

    Bonnes locations !

    • Cédric Génin jeudi à 17 h 46 min - Reply

      Bonjour Laurent,

      Merci beaucoup pour ce commentaire.
      Je ne partage pas forcément votre point de vue sur un site comme « Leboncoin » car bon nombre de mes clients louent exclusivement, et très bien, par ce biais là. Je considère que c’est surtout la façon d’utiliser le site (quel qu’il soit) qui fait la différence, à condition de parvenir à sortir du lot avec un rédactionnel soigné… j’en parle car c’est un peu ma spécialité 😉
      Vous mentionnez le site Mediavacances qui est effectivement un site d’annonces spécialisé sur la location de vacances qui va donc vous apporter une clientèle plus « qualifiée ». Vous le savez peut-être, j’ai mis en place un code promo spécial CommentLouerPlus qui donne 1 an de gratuité sur ce site. Je vous invite à le découvrir sur cette page…
      Bonnes locations à vous !

  22. touria yousri mercredi à 23 h 20 min - Reply

    Bonjour a tous.

    je cherche a louer des chambres de mon appartement a des touristes,et je voudrai savoir s’il vous plait ou je pourais publié mes annonces,sur quelle site en particulier,je précise que je voudrais loué a des anglo-saxon et a des américains.merc d’avance pour vos réponse.

    • Cédric Génin mardi à 20 h 40 min - Reply

      Bonjour,

      Vous trouverez un certain nombre de sites d’annonces dans ce bonus que je mets à disposition sur cette page : les principaux sites d’annonces pour votre location de vacances !
      En complément, je vous invite à faire une simple requête sur votre moteur de recherche préféré, en utilisant la fonction « recherche avancée » et les critères de « région » (vous sélectionnerez les pays anglo-saxons que vous ciblez) et de « langue » (français, anglais et autres…). Vous aurez ainsi la liste précise des sites les plus visibles pour la requête que vous aurez saisie !
      A votre clavier 😉

  23. Nicolas mercredi à 15 h 31 min - Reply

    Bonjour,

    J’ai adoré cet article !!!

    Il y a une chose dont il faut aussi tenir compte ce sont les possibles frais supplémentaires pour bien figurer dans les annuaires.
    Ex. Abritel a tendance a vous demander de toujours mettre de l argent pour remonter votre annonce en premier et c est tres couteux ! Ce systeme semble de plus en plus utilisé. J’ai arrete Abritel trop cher !

    Pour ma part, j aime testé les sites. La plupart proposent des essais gratuits et c est toujours bien pour se faire une opinion. Je possède un appartement en Savoie et je me suis abonné a un annuaire spécialisé montagne : chalet-montagne.com très bon rapport qualité/prix (66€ la 1ere année) et qui me ramene du monde malgré un design d’un autre temps. J’apprécie aussi beaucoup mediavacances.com (90€) mais ils semblent emprunté le chemin d abritel avec sans cesse plus d option payante…

    Le critere du lien vers le site est tres important en effet car c’est par ce biais que les clients peuvent mieux decouvrir votre location, j’ai crée le mien avec ohmyloc.com et j’en suis tres satisfait (a noter qu avec ce site je peux aussi envoyer mes contrats aux clients, c’est tres pratique pour tout gérer). Le tout pour 90€ !

    Bonne continuation et au plaisir de vous lire…

    • Cédric Génin vendredi à 19 h 16 min - Reply

      Bonjour Nicolas,

      Merci beaucoup pour votre remarque très sympathique et intéressante.
      Effectivement, vous soulignez l’importance du critère n°2 : le nombre d’annonces concurrentes…. et comment vous pouvez faire pour sortir du lot.
      La plupart des sites qui présentent cette forte concurrence proposent effectivement des options payantes pour permettre aux propriétaires de sortir un peu de l’anonymat, des options de mise en avant ou d’annonce à la une… voir des forfaits pour bénéficier de ces services sur le long terme…
      C’est toujours le dilemme du propriétaire : être sur un site à forte notoriété, donc forte concurrence, donc difficulté de sortir du lot… ou l’inverse, mais bénéficier d’un trafic beaucoup plus faible 😉

  24. Jerome mercredi à 13 h 32 min - Reply

    Bonjour, merci pour cet article très complet qui en aidera plus d’un à se décider je pense. Pour ma part on m’a conseillé Sun Location, qu’en pensez-vous ? Leur offre m’a l’air intéressante au vu des critères étudiés dans votre article.

    Cordialement,

    • Cédric Génin vendredi à 12 h 34 min - Reply

      Bonjour Jérôme,

      Merci pour votre commentaire.
      Quand vous sélectionnez un site d’annonces, il faut effectivement contrôler tous les critères indiqués ci-dessus. La solution parfaite n’existe pas, donc il vous faut trouver un juste équilibre en fonction des critères qui vous semblent les plus importants pour votre location de vacances à vous.
      Les solutions gratuites sont toujours tentantes, mais sont-elles vraiment efficaces ? Certaines oui, d’autres non.
      Pour le site que vous mentionnez, la version gratuite est une version d’essai pour vous permettre de tester ce site d’annonces de location de vacances. En revanche, en tant que telle, elle n’est pas vraiment 100% efficace :
      – 4 photos seulement, c’est insuffisant pour séduire et convaincre un locataire
      – 4 mois d’affichage du planning de disponibilités, c’est trop restrictif également
      Conseil : comprendre le « business model » des sites d’annonces (comment ils gagnent de l’argent, pourquoi font-ils du gratuit) est important pour faire les bons choix !

      • Jerome jeudi à 12 h 23 min - Reply

        Bonjour et merci pour votre réponse ! La version payante semble en effet bien plus intéressante après quelques recherches. 🙂

    • Jacqueline mercredi à 16 h 58 min - Reply

      Pour moi autant prendre la version payante

  25. CRAULT Christian mardi à 23 h 19 min - Reply

    Bonsoir Cédric
    Merci pour ce site, pour sa tenue en fait de français et d’orthographe et pour les très bons conseils que j’y ai puisés ! Un regret ? la date des mails dont on ne sait pas s’ils sont actuels ou … de plusieurs années, votre copyright remontant à 2011. Ca pose un problème de mettre l’année ?
    En tous cas je me permets de vous retweeter pour faire profiter ma TL de ma découverte ! Cordialement CR

    • Cédric Génin lundi à 18 h 53 min - Reply

      Bonjour Christian,

      Merci pour ce commentaire très enthousiaste !!!

      Pour le copyright, il remonte effectivement à 2011, date de création du site et se poursuit d’année en année, grâce à vous notamment… 😉

      Concernant l’affichage des dates, mes mails les mentionnent systématiquement, mais je pense que vous faisiez plutôt référence aux articles sur ce blog, c’est effectivement un point que je dois corriger. Mais je pense que vous l’aviez vu, tous les conseils prodigués sont 100% d’actualités 😉

      A très bientôt

  26. Yann Marjault mardi à 19 h 38 min - Reply

    bonjour,
    Très intéressant effectivement. Je serais intéressé par le nom de 2 ou 3 sites qui vous semblent les plus intéressants pour louer un mobil home.
    En vous remerciant par avance, il s’agit là de ma première expérience.

    • Cédric Génin mardi à 9 h 54 min - Reply

      Bonjour Yann,

      Merci pour votre commentaire.
      Le choix d’un site web ne peut se faire dans l’absolu pour être réellement efficace. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle certains vous disent pour moi sur A…. ça cartonne, et d’autres vous disent sur A….. cela ne m’apporte rien du tout !
      Le choix des sites pour se faire connaître dépend de votre bien, de sa localisation, de sa concurrence locale, de son standing, du type de clientèle que vous souhaitez attirer, etc, etc, etc….
      Je n’ai donc pas de réponse toute faite, passe-partout, travaillant sur mesure pour chacun de mes clients, les aidant à sélectionner les meilleurs sites dans leur cas spécifique, par rapport à la stratégie marketing et commerciale décidée ensemble.
      Le fait d’avoir un mobil-home ne change pas forcément beaucoup la donne par rapport à un appartement ou une maison, c’est surtout tout se que vous faites autour (équipements, services…) qui fera la différence !
      Pensez à une chose quand vous choisirez votre site d’annonces : faites en sorte de pouvoir vous différencier de votre concurrence dès le départ 😉

  27. passarelli mardi à 22 h 30 min - Reply

    Bonjour Cédric,
    Je viens de lire tes conseils, ainsi que les commentaires des lecteurs, très intéressant! Aujourd’hui j’ai tout de même une question, qui n’a pas été abordé.
    J’aimerais pouvoir diffuser mon annonce sur des sites étrangers, pour viser une clientèles en particuliers. Aurait tu tester cette stratégie?
    Merci d’avance de ta réponse 😉

    • Cédric Génin vendredi à 18 h 40 min - Reply

      Bonjour passarelli,

      Merci beaucoup pour les compliments, cela ne fait jamais de mal… je prends 😉

      Publier sur des sites étrangers est non seulement utile, mais parfois indispensable quand la concurrence fait rage. J’en parle dans un de mes commentaires ci-dessus :

      « Je vous invite à faire une simple requête sur votre moteur de recherche préféré, en utilisant la fonction « recherche avancée » et les critères de « région » (vous sélectionnerez les pays anglo-saxons que vous ciblez) et de « langue » (français, anglais et autres…). Vous aurez ainsi la liste précise des sites les plus visibles pour la requête que vous aurez saisie ! »

      Maintenant, cela ne suffit pas forcément pour percer, il faut aussi se pencher un peu sérieusement sur les attentes réelles des populations ciblées et y apporter une vraie réponse non seulement dans l’annonce en question, mais surtout dans la réalité !

  28. chris mercredi à 13 h 29 min - Reply

    Bonjour Cédric
    je loue 2 appartements à la montagne en Savoie et ai appris par expérience tout ce que tu décris
    je me retrouve en effet parfaitement dans tout ça mais j aimerais tenter d autres modes de locations et ai besoin de tes conseils…
    que penses tu du fait de faire de la coloc de vacances? j aimerai louer la 2e chambre de mon appart tout en restant habiter dedans. As tu des retours d expérience à ce sujet? serait ce demandé?
    de plus dois je aller voir les agences immobilières de ma région afin de ne faire que de la remise de clés les we et en vivre en tant que saisonnier? ou comment pourrais je me faire un porte feuille de clients de ce genre sinon?
    je m occupe moi même de l état des lieux et de la remise des clés pour mes appartements car comme tu l as souligné on a rien sans rien et c est bien ma philosophie aussi!!!
    merci d avance de tes réponses
    Cordialement

    Chris

    • Cédric Génin jeudi à 12 h 27 min - Reply

      Bonjour Chris,

      Merci pour ce retour d’expérience.
      Dans la forme de « colocation » mentionnée ici, on se rapproche à mon sens de la « chambre d’hôtes », avec le service « petit déjeuner » en moins. Je pense que cela peut répondre à une demande de clientèle assez jeune qui est habituée au Couchsurfing. En fait, j’y « vois » mal un couple, mais je peux me tromper…
      En ce qui concerne la commercialisation de cette offre, je pense que les canaux habituels sont tout à fait adaptés (ceux utilisés pour les appartements en Savoie) à condition de bien préciser le contour de l’offre et notamment le fait de partager le bien immobilier avec le propriétaire sur place. A mon sens, les agences immobilières ne sont pas adaptées pour intervenir sur un tel projet.
      Enfin, je suis convaincu qu’avec un vrai travail de marketing de niche, on peut beaucoup plus facilement trouver des clients pour cette « colocation ». Il faut alors aller chercher les locataires et ne pas attendre qu’ils arrivent. Parlons-en plus directement via la page contact.

      A très vite,

      Cédric

  29. françois mercredi à 10 h 27 min - Reply

    Bonjour,
    Je n’ai pas tout lu, mais y-a-t-il un intérêt à aller vers des sites chinois? lesquels? François

    • Cédric Génin jeudi à 18 h 19 min - Reply

      Bonjour François,

      Oui, les touristes chinois sont de plus en plus nombreux à venir en France et pas uniquement à Paris, leurs centres d’intérêt évoluant vers d’autres régions en France…

      Oui, cibler cette clientèle peut être pertinent si votre offre d’hébergement sait répondre à leurs attentes. Pour le savoir, je vous invite à faire quelques recherches sur internet pour savoir ce qu’ils attendent, ce qui leur plait, ce qui les motive pendant leurs séjours en France (il y a plein d’articles sur le sujet).

      Si votre location peut alors répondre à leurs besoins et attentes, alors pourquoi ne pas effectivement les cibler directement chez eux, soit via les sites d’annonces dont le réseau est présent en Chine (ex : HomeAway), soit directement sur des sites chinois sur lesquels votre mandarin devra être impeccable (ex : http://www.yododo.com/area/guide/2-02/).

      Comme tout cela n’est pas très simple, je réfléchis en ce moment à une solution à proposer pour les français pour publier en Chine des annonces rédigées en chinois pour des locations situées en France… affaire à suivre… 😉

  30. MERIC Nadine vendredi à 11 h 05 min - Reply

    Bonjour Cédric.

    Depuis plusieurs années maintenant, j’ai suivi tous vos judicieux conseils (notamment le petit livre blanc !) et je dois dire que c’est efficace.
    Aujourd’hui, je suis à la recherche de sites consultés par les américains et les anglais…
    Ma location est en Corse, N°1 des destinations mondiales de vacances 2015 (article de novembre 2014 du national geographic-traveler).
    Je ne voudrais pas passer à côté de cette « super publicité » et cherche à référencer mon annonce et mon site sur des sites anglo-saxons…
    Des astuces ?? des adresses ??
    Merci d’avance et encore bravo pour votre site.

    • Cédric Génin vendredi à 20 h 03 min - Reply

      Bonjour Nadine,

      Merci beaucoup pour votre retour d’expérience sur la mise en application concrète de mes conseils. Je suis ravi que cela porte ses fruits !

      Beaucoup de site français publient également à l’étranger en s’appuyant soit sur leurs réseaux, soit sur des partenariats. C’est le cas des leaders du marché que vous connaissez déjà très probablement, et qui ont une super visibilité en Angleterre ou aux États-Unis. Je les cite déjà dans la liste des principaux sites d’annonces de location de vacances

      Ensuite, tout dépend du pays ciblé. Comme je ne peux pas tous les citer ici, vous pourrez les retrouver via Google et sa fonction recherche avancée (sélectionnez bien « la langue » et « la région » ciblées).

      Pour un besoin très spécifique, n’hésitez pas à me contacter.

  31. altimira lundi à 10 h 28 min - Reply

    Bonjour et félicitation pour cette enquête qui a dû vous prendre beaucoup de temps et qui nous en fait gagner ! Je n’ai pas trouvé la réponse à cette question : quel est le meilleurs moment pour publier son annonce lorsque l’on loue une villa de bord de mer, dans le sud de la France ? Beaucoup de sites proposent 3mois d’annonces à + de 90€. Alors si l’on veut éviter 3 mois supplémentaires… Faut-il privilégier les vacanciers qui réservent leurs vacances 6 mois à l’avance ou les retardataires qui attendent le dernier moment ? Merci encore et bonne continuation !

    • Cédric Génin mercredi à 19 h 10 min - Reply

      Bonjour Alltimira,

      Oui, c’est une enquête plutôt exhaustive qui a pris du temps… et je suis ravi que cela vous soit utile, c’est bien le but d’ailleurs !

      La réponse à votre excellente question tient à ce que vous proposez : tout est lié en très grande partie à votre offre à vous (sa localisation, la qualité de votre prestation, de vos équipements…). Je m’explique…

      Ceux qui réservent tôt veulent s’assurer de la disponibilité des meilleures locations. Ce qui veut dire que si vous avez une « belle » location, je vous invite à publier tôt (en décembre-janvier pour la saison estivale suivante). La notion de « belle » est toute relative et son appréciation appartient à chaque locataire, d’où la difficulté de se positionner. La proximité de la mer vous positionne malgré tout comme faisant partie des produits très recherchés.

      Maintenant, les réservations de dernières minutes sont une vraie tendance de consommation aussi et ne préjugent en rien ni de la qualité des offres d’hébergement alors sélectionnées, ni du sérieux des locataires qui s’y prennent tardivement.

      Pour ma part, je considère que publier pour 6 ou 12 mois coûte un peu plus cher certes, mais vous louerez potentiellement plus et vous dormirez beaucoup mieux, car vous aurez a priori des réservations beaucoup plus tôt dans l’année. Donc le retour sur investissement sera dans la plupart des cas très positif, financièrement et « moralement ».

      Pour en parler davantage et bénéficier de conseils personnalisés, contactez moi via cette page !

  32. Marie mardi à 11 h 40 min - Reply

    Bonjour Cédric et merci de partager ces précieux conseils!

    Pour ma part, j’ai mis deux années pour pouvoir séparer le bon grain de l’ivraie! En parcourant votre article, j’aurais pu le faire en 30 mns!

    Bravo. De plus, Alexa va beaucoup m’aider!

    Je reste branchée à votre site!

    Bien cordialement et bons baisers de l’ile Maurice.

    Marie

    • Cédric Génin mercredi à 20 h 23 min - Reply

      Bonjour Marie,
      Merci beaucoup pour votre retour d’expérience.
      L’article ci-dessus est finalement le retour d’expérience synthétique des centaines de propriétaires que j’ai interviewés au cours des dernières années. Leur union fait la force de ce contenu je crois et fait gagner très certainement un temps précieux, vous avez bien raison !
      A très bientôt,
      Cédric

  33. Leutwyler Germain mardi à 9 h 33 min - Reply

    Bonjour Cédric et merci pour votre intéressant article !

    Pour votre information, et celle de vos internautes, je me permet de vous signaler le site ADtlas.com qui est basé sur un tout nouveau concept efficace et rapide qui séduit déjà bon nombre de locataires… et de propriétaires bien sûr 🙂

    Cordialement et bonne continuation,

    Germain

    • Cédric Génin mardi à 19 h 05 min - Reply

      Bonjour Germain,

      Merci pour votre commentaire et votre suggestion.
      Je vous avoue trouver la navigation très complexe et même bloquante dès la 2nde étape dans mon navigateur Firefox, pourtant à jour. Le site doit être encore en cours de développement j’imagine… mais l’idée de cartographie sera d’autant plus intéressante à mon avis, quand le volume d’annonces sera représentatif.

      Cédric

  34. agnès jeudi à 22 h 38 min - Reply

    Bonjour Cédric et bonjour à tous,

    Ce partage d’articles et de recherches est sincèrement très enrichissant. Merci Cédric et vous, internautes.
    Je suis moi-même future loueuse et mon activité professionnelle est principalement fondée sur l’accueil des locataires dans les maisons où les propriétaires ne sont pas forcément disponibles pour le faire.
    Je serai hors sujet si j’osais dire que j’adore ce que je fais et que l’activité est une réelle valeur ajoutée pour les propriétaires mais que le modèle économique est très difficile à trouver. Si jamais un lecteur averti passait par ici.

    Encore merci.
    Agnès.

    • Cédric Génin jeudi à 17 h 41 min - Reply

      Bonjour Agnès,

      Je comprends que vous êtes en quelque sorte gestionnaire de locations saisonnières, et que vous vous chargez de toute la logistique en l’absence des propriétaires sur place.
      Je pense que vous tenez là une belle opportunité car le marché est en pleine croissance et le besoin bien réel !

      Cédric

  35. Maryse mercredi à 16 h 18 min - Reply

    Bonjour,
    Je vous félicite pour votre article, je trouve les critères de choix de site très intéressants. Moi-même étant représentant d’une agence immobilière, je suis plus ou moins d’accords avec ces recherches qui a dus vous coûtez beaucoup de temps et d’argent. Je trouve qu’il est plus important de miser plus sur un site de qualité et reconnu que de miser sur le fait que ce soit payant ou non.
    Cordialement

    • Cédric Génin jeudi à 17 h 24 min - Reply

      Bonjour Maryse,

      Merci pour votre commentaire.
      Oui, comme vous le voyez, la liste est très complète. Trouver un site qui regroupe toutes ces qualités est impossible. C’est donc ici un canevas que je fournis, pour faire soi-même ses choix en fonction des critères que l’on estime les plus importants.
      La notoriété du site est effectivement importante, mais on peut aussi s’en sortir très bien sur un site à faible notoriété avec une concurrence plus faible entre propriétaires.
      Tout est une question de choix et de stratégie marketing ensuite…
      Cédric

  36. Paris Attitude lundi à 12 h 31 min - Reply

    Bonjour, Tout d’abord très bel article, bien écrit, bien détaillé, concis. Super ! J’ai vraiment tout compris et il m’a appris des choses.

    • Cédric Génin jeudi à 11 h 07 min - Reply

      Bonjour,
      Merci pour votre témoignage.
      Bonne continuation à vous.
      On peut échanger en direct via cette page contact.
      A très bientôt,
      Cédric

  37. Paris Attitude mercredi à 12 h 09 min - Reply

    Bonjour, cet article est vraiment très intéressant, chaque point est bien détaillé et donne des informations précieuses avec les bonnes pratiques à adopter. Merci

    • Cédric Génin vendredi à 10 h 50 min - Reply

      Merci pour votre retour à vous.

  38. Cédric mardi à 22 h 41 min - Reply

    Bonjour,
    Très pertinent comme article, mais les besoins et les habitudes évolues, nous voyons des sites de petites annonces proposer de nouvelles fonctionnalités innovantes et pratiques. Je pense notamment à l’excellent site Petites Affaires, fr.petites-affaires.com ,qui en plus d’être entièrement gratuit et complet, propose un module de tchat, qui permet de discuter directement avec l’annonceur.

    • Cédric Génin vendredi à 10 h 47 min - Reply

      Bonjour Cédric (j’aime beaucoup ce prénom… 😉 )
      Oui, ce site n’est pas spécialisé sur la location saisonnière et propose d’ailleurs très peu d’offres sur le sujet, mais cela viendra peut-être.
      Sinon, cette fonction de chat peut effectivement être intéressante. Tout dépend de la disponibilité du vendeur bien entendu pour répondre aux interrogations de l’acheteur…

  39. Yanis jeudi à 10 h 49 min - Reply

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour cet article très complet ! En effet, il est difficile pour un loueur de s’y retrouver au milieu de ce pléthore d’offres.
    Youberjob a été créé pour répondre à cette problématique, en s’axant sur les offres de location « uberisées » du type Airbnb. Le site permet de facilement comparer les différents services, en toute transparence. Il s’agit d’un bon complément à la liste de critères, très complète, proposée par Cédric.
    Le site peut sûrement intéresser les lecteurs : youberjob.com
    Cédric, que pensez-vous de l’initiative ?
    Merci,

    Yanis

    • Cédric Génin vendredi à 10 h 48 min - Reply

      Bonjour Yanis,

      Le site a l’air intéressant. Je vais aller voir de plus près !
      Merci beaucoup.

  40. Claudine jeudi à 10 h 15 min - Reply

    Bonjour Cédric,
    Merci beaucoup pour cette précieuse synthèse des critères de sélection concernant les sites d’annonces . Je suis actuellement à la recherche d’un ou deux sites qui me permettraient de louer à d’autres périodes que Juillet et Août, En plus d’autres critères, ma sélection se porte sur des sites offrant des traductions dans d’autres langues et/ou aussi sur d’autres sites partenaires ( iha.fr, amivac.fr..) mais quelle est la qualité de leurs traductions ? J’ai moi même testé la traduction en italien faite par homelidays ….je n’ai pas continué ma lecture car c’était presqu’incompréhensible ! La question pourra être résolue la saison prochaine lorsque , grâce à votre aide, j’aurai terminé mon site web mais actuellement que faire ? Y-a-t-il des sites plus attentifs à la qualité des traductions ? D’avance , merci .

    • Cédric Génin jeudi à 11 h 11 min - Reply

      Bonjour Claudine,

      Il n’y a pas de secret malheureusement pour les traductions. Soit c’est fait manuellement (donc payant), soit c’est fait automatiquement par des robots (gratuit). Dans le premier cas, l’homme est derrière donc la qualité est là. Dans le second cas, c’est le robot, donc pas toujours compréhensible à 100%, à considérer comme informatif pour le locataire.

      Certains sites proposent des traductions payantes de vos annonces. C’est le cas par exemple d’Abritel à 19€ / langue : https://www.abritel.fr/info/guide-proprietaire/nos-services/option-traduction. D’autres intègrent des traductions automatiques, à tester au cas par cas…

      Et pour tout dire, il y a même pire. Une de mes clientes a rédigé une super annonce en Français pour un site allemand, qui a fait une traduction automatique en allemand, en anglais. Et ils ont fait une traduction automatique en français à partir de la version anglaise. Et cette traduction-là est très mauvaise, bien moins bonne que la version française originale, mais ils ne peuvent/veulent en changer car cela sort de leurs procédures internes. Comme quoi, il n’y a pas vraiment de solution parfaite… 😉

  41. Claudine jeudi à 21 h 31 min - Reply

    Merci, Cédric.

  42. BAUDIERE mardi à 11 h 06 min - Reply

    parmi les critères peut être pourrait on s’inquiéter de la politique de l’annonceur. A peine acheté par Expedia, Abritel lance début juin 2016 les « frais de service », soit 6% du montant de la location, supportés par les vacanciers finalisant la réservation en ligne. Tout propriétaire est aussi un vacancier. La réservation en ligne se faisait déjà chez Abritel, sans coût supplémentaire. Suis-je en train de participer au versement de dividendes aux actionnaires d’Expedia ?

    • Cédric Génin mercredi à 12 h 29 min - Reply

      Bonjour Dominique,

      Vous avez raison, ce pourrait être un critère en plus : le site fonctionne-t-il à la commission, ou par abonnement… ? quelles sont les charges payées par le propriétaire et le locataire ? et dans quelques proportions… ? Très bonne suggestion !

      Pour ce qui est d’Abritel, avant même le rachat par Expedia, le groupe HomeAway avait déjà mis en place depuis janvier aux USA cette commission imposée aux locataires. Donc cela n’a rien à voir a priori avec Expedia. Il n’a fallu cependant que 6 mois pour que cela arrive en France, sur le même principe finalement qu’un site comme AirBnb à la commission. Seule différence ici, on est dans un système « hybride » : à abonnement ET à commission.

      Pour répondre à vote question « Suis-je en train de participer au versement de dividendes aux actionnaires d’Expedia ? », je pense que de toute façon OUI, comme pour n’importe quel site. Mais cela ne doit pas nous gêner outre mesure je pense, si le site est efficace et nous rapporte de nombreux locataires. Si ce n’est pas le cas en revanche, alors là OUI il y aura un gros problème pour nous, comme pour eux !

  43. Maison d'hôtes Coeur d'Hérault mercredi à 13 h 05 min - Reply

    Un article très complet, une aide pour résoudre ce casse-tête du choix…

    • Cédric Génin jeudi à 11 h 15 min - Reply

      Merci pour ce retour. Oui, j’ai voulu faire une revue la plus exhaustive possible, même si j’ai dû oublier quelques éléments peut-être… Après, il faut surtout parvenir à mettre des priorités sur ces critères pour faire son choix. .. car avoir tous ces critères sur vert pour un seul et même site est impossible… 😉

  44. Thomas dimanche à 18 h 43 min - Reply

    Bonjour, excellent article. Un critère extrêmement important est comme vous le citez au point 4 : le trafic du site d’annonce. Pour ce faire on peut également utiliser https://insight.yooda.com/seo-benchmark-free/ pour avoir une estimation de celui-ci (pour ce qui est du trafic naturel et fr en tout cas). Pour ce qui est de la location saisonnière en Île de France, il y a un site qui possède une position dominante presque écrasante pour ses concurrents… Mais à vous de le trouver 😉

    • Cédric Génin lundi à 15 h 39 min - Reply

      Merci Thomas pour ce retour. Les outils automatisés d’audit en ligne sont toujours intéressants, mais il ne faut pas prendre leurs résultats pour argent comptant… simplement comme une indication… et l’excercice est toujours intéressant d’ailleurs… 😉

  45. Marie samedi à 15 h 23 min - Reply

    Bonjour Cédric.
    J’épluche depuis quelques jours vos documents et conseils.
    Pour un gîte de campagne n’est il pas préférable de choisir Top rural plutôt que Abritel puis Homelidays puis homeway…
    Ou bien où est la différence et l’avantage?

    Merci en tous cas pour nous recadrer l’horizon de la location saisonnière comme vous le faites.

    • Cédric Génin lundi à 14 h 28 min - Reply

      Bonjour Marie,
      Merci beaucoup pour votre message enthousiaste sur l’aide que je vous apporte. J’en suis ravi !
      Tous les sites d’annonces dont vous parlez appartiennent au même groupe HomeAway, si vos êtes chez Abritel vous serez visible chez Homelidays.
      Top Rural a un positionnement plus campagne dans l’absolu, mais tout dépend de votre location.
      Est-ce rustique en ancien ? rénové ? plutôt campagnard ou moderne, entre les 2 ?
      Contactez-moi via cette page pour des réponses plus précises… 😉

  46. Moulin lundi à 18 h 59 min - Reply

    Bonjour,

    Des problèmes informatiques ne m’ on pas permis de prendre date pour votre offre de création de site privé.
    Est-ce que je pourrais bénéficier à ce jour des mêmes conditions?
    Si oui, je vous remercie vivement et n’ hésitez pas à revenir vers moi .
    Bonne soirée
    Cordialement
    F Moulin

    • Cédric Génin jeudi à 15 h 48 min - Reply

      Bonjour et merci pour votre message.
      N’hésitez pas à revenir vers moi par email en passant par la page contact

  47. Thierry mercredi à 9 h 24 min - Reply

    Merci pour ce blog intéressant.
    Je vous livre mon témoignage complémentaire qui en aidera peut-être certain. Je loue une grande et assez luxueuse Maison de Vacances avec piscine chauffée sur Antibes / Juan Les Pins.

    1/ Sur ce créneau et dans mon cas, les sites du groupe Homeway (Abritel, Homeliday, etc…) sont vraiment les plus performants car ils permettent de toucher une très bonne clientèle internationale.
    Malheureusement ce groupe a récemment changé sa politique pour se rapprocher du modèle économique d’AirBnB : les propriétaire ne paient plus ou pratiquement mais ne peuvent plus non plus payer des options supplémentaires de mise à la une etc… Dans mon cas, ce changement de politique s’est avéré catastrophique : un abonnement divisé par 5 mais avec un nombre de visites divisé par 8 !!
    Si j’avais le choix je préférerai continuer à payer cher pour continuer à bénéficier d’une exposition premium. Cela reste néanmoins ma source n°1 de réservations et la souplesse qu’offre encore ce site pour pouvoir contacter directement le client (par mail ou téléphone) directement avant la réservation est un vrai plus dans mon cas.

    2/ Je suis aussi sur AirBnB mais ce site draine une qualité de client inférieure en recherche de séjours meilleurs marché. Il est par ailleurs cadenassé : les échanges avant la réservation sont drastiquement filtrés pour empêcher tous les échanges de site web, d’adresse ou de numéros de téléphone. L’argument est la confidentialité mais on sait bien que la vraie raison est de protéger leur business et empêcher les réservations « hors systèmes ». Pour faire court, dans mon cas, c’est très préjudiciable car j’ai souvent une demande de visite préalable ou des demandes d’adresse, d’itinéraire, ou de souplesse sur les moyens de paiement. Et là ce n’est pas possible….
    Néanmoins, ce site me ramène tout de même quelques réservations par an et ce n’est pas à négliger.

    3/ Compte-tenu de la concentration des acteurs dans le secteur, je pense que nous allons devenir rapidement prisonnier de systèmes qui pourront nous imposer des commissions exorbitantes comme c’est déjà le cas avec booking.com. J’ai donc décidé d’ouvrir mon propre site pour promouvoir ma location. Je sais que ce sera un long travail pour le voir référencé correctement sur les moteurs de recherche…
    Je me dis aujourd’hui que j’aurai dû commencer cela plus tôt !

  48. Noel dimanche à 10 h 01 min - Reply

    bonjour Thierry

    pour moi j’ai pris la même décision de crée mon site . la saison passé j’ai payer 200€ chez seloger pour
    0 contacte .

    pour ma par j’ai trouvé une petite société a coté de chez-moi qui me construis mon site .
    si ce la t’intéresse je peux te donnez un lien de contacte .

    • Cédric Génin jeudi à 19 h 54 min - Reply

      Bonjour Noel,
      Vous avez bien fait de vous lancer dans la création d’un site.
      En revanche, beaucoup de gens s’improvise webmaster et propose des prix au rabais.
      On en a toujours pour son argent, c’est la règle : si c’est pas très cher, le résultat n’est pas très professionnel non plus.
      Un site web est là pour attirer, séduire et convaincre.
      La question à toujours se poser, c’est bien celle-là : remplit-il cette mission ?

Laissez un commentaire »